Des morts avides de viande fraîches font règner la terreur dans la ville de Tokyo, pensez vous pouvoir survivre dans ce milieu hostile à toute forme de vie ou plus aucune loi n'as effet?



 
AccueilMembresCalendrierFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion
Le forum change d'adresse : http://rotd-rebirth.forumactif.com/ " Venez nombreux! "

Partagez | 
 

 Pour combien de temps encore ?

Aller en bas 
AuteurMessage
Jake Bloom
Adulte/Narrateur
avatar

Messages : 432
Date d'inscription : 14/01/2010
Age : 30
Localisation : Reims

Feuille de personnage
Taille: 1m75
Date RP: Jour 1 : 17h/Minuit
Arme(s) :: Katana (Makina)

MessageSujet: Pour combien de temps encore ?   Ven 22 Jan - 10:44

L'inconnu se servait de son pied de biche pour faire chuter les monstres de l'escalator arrêté. Ce qui confirma l'idée de Jake de profiter de la lenteur de ces choses pour les immobiliser, sans pour autant se faire encercler, ce qui réduirait grandement leurs chances de survie. Il aidait le vieil homme comme il le pouvait en distribuant coups de pied sur coups de pied. Au bout d'un moment, ils parvinrent au premier étage.

-Homme : "Par ici !"

L'homme pointait du doigt un petit magasin de souvenirs pour les touristes munie de barricades de fortune. Les créatures étaient éparpillés un peu partout au premier, ce qui leurs permettaient de passer entre en profitant de leur lenteur. Le magasin était dévasté, tout était saccagé, détruit, des corps traînaient dans tout les recoins, les horreurs se nourrissaient des morts, et la couleur rouge était maîtresse en ces lieux.
Une fois devant les bancs, armoires et autres objets massif capables de faire barage, l'homme frappa quatre coups et dit :

-Homme : "C'est moi ! C'est Yuan ! Ouvrez vite !"

Un coin de la barricade s'ouvrit, juste de quoi laisser passer un homme. Yuan laissa passer Jake et prit sa suite.
Dès qu'il fut à l'interieur, une femme l'assaillit avec un spray et lui en appliqua partout, ce qui avait de quoi surprendre.

-Femme : "On ne sait pas vraiment à quoi ils se repèrent, mais si c'est à l'odeur, c'est un moyen efficace de masquer la notre."

Cela paraissait plus logique après explications.

-"Merci pour l'accueil chaleureux" dit-il avec un sourire qui ne se prêtait pas à la situation générale.

Une fois posé dans un coin de la pièce, il se mit à observer les autres survivants, et prit aussi le temps de regarder son sauveteur, car il n'avait pas vraiment eut le temps pendant la course jusqu'ici.
L'endroit était très peu éclairé, les survivants étaient serrés, mais la barricade semblait solide. Ils étaient six en tout : une japonaise d'un âge mûr avec un spray à la main, assez stressée, un couple de touristes, assis dans un coin, se tenant la main et tremblant comme des feuilles, un homme en costume, assez enrobé, une batte de baseball bien serrée entre ses doigts, et enfin Yuan, un homme d'une soixantaine d'année passées, attentif au moindre bruit, prêt à l'action.
Pour l'instant, Jake était en sécurité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jake Bloom
Adulte/Narrateur
avatar

Messages : 432
Date d'inscription : 14/01/2010
Age : 30
Localisation : Reims

Feuille de personnage
Taille: 1m75
Date RP: Jour 1 : 17h/Minuit
Arme(s) :: Katana (Makina)

MessageSujet: Re: Pour combien de temps encore ?   Jeu 28 Jan - 13:05

Jake avait quelques minutes de répit pour penser à tout ce qui arrivait. C'était absurde ! Les morts ne se relèvent pas, et les gens ne mangent pas les autres êtres humains. Il était en plein cauchemar. Il pensait à sa famille délaissée et au chaos qui reignait en ces lieux quand quelque chose le tira de ses rêveries.

-Yuan : "Vous en faites pas, on est en sécurité pour le moment. Je sais que le coup a été dur, et qu'on a vu beaucoup de personnes mourir, mais les forces militaires ne vont pas tarder à arriver."

Sa main était tremblotante, et hésitante. Cet homme était terrorisé, et il trouvait la force de rassurer autrui, ou était ce plus pour se rassurer lui-même. Pour ne pas apporter une note de pessimisme à son discours, Jake lui répondit un "oui" approbateur en guise de réponse.

-Homme à la batte : "Tu nous sers le même discours à chaque fois qu'un nouveau survivant débarque, le vieux."

L'homme avait l'air agressif, même compte tenu de la situation actuelle, il devait être comme ça dans la vie de tout les jours. Jake le jaugea : il avait l'air foncièrement mauvais, cramponné à sa batte et pouvait s'en servir sous le coup de la colère. Mieux valait ne pas l'irriter et laisser faire.

-Touriste homme : "Ne lui parlez pas comme ça ! Il fait son maximum pour remonter le moral et vous, vous ne faîtes rien pour aider."

L'homme corpulent se tourna vers lui.

-Homme à la batte : "Toi, ça fait un moment que tu me cherches. Tu ferais mieux de te calmer, gamin."

C'était sûrement suite au dernier mot employé par l'homme à la batte, mais le touriste se releva brusquement et se mit à proférer des insultes à son interlocuteur. La dispute fut rude et violente. Les deux hommes se mirent à se battre en se roulant par terre. L'homme prit sa batte et commença à repousser son assaillant en le maintenant à distance avec.
Leurs cris étaient insupportables, agaçant et Jake ne se sentait pas bien. Suite à cela, la femme au spray et la petite amie du touriste se mélèrent à la dispute et cela n'arrangea pas les choses.

Tout à coup, la barricade céda et ce fut un carnage. Les flots de zombie se déversaient dans le magasin par dizaines, dans des cris rauques et sans âmes. Yuan essaya de se défendre comme il le pût mais finit dévoré par deux infectés, attaquant d'abord son cou, pour manger le reste ensuite.
Il ne sut pas vraiment ce qui déclencha cela, mais entre les cris, les coups, l'odeur insupportable du spray mélée à l'odeur de la mort, et les agresseurs putrides qui s'invitaient sans prévenir, Jake perdit connaissance l'espace d'un instant...

... Pour laisser place à autre chose d'enfouie au fond de lui.

Jake se releva.


-"Vous m'avez manqué, les amis !"

Jake poussa du bout du pied un zombie qui venait dans sa direction, ce qui eut pour effet d'en faire chuter quelqu'uns. Un sourire malsain se dessina sur les lèvres de Jake. Il courut en direction de l'arrière boutique et s'arrêta au niveau de l'homme à la batte, qui venait de massacrer le touriste qui gisait dans son sang, se tenant à présent prêt à accueillir les nouveau arrivants, arme à la main. La femme au spray y passa, ainsi que la petite copine du tourriste.
Jake se précipita sur l'homme corpulent et lui asséna un coup du plat de la main dans la pomme d'adam. L'homme porta ses main à son coup et laissa tomber la batte que Jake s'empressa de ramasser. Il prit place dans le dos de l'homme et plaça doucement son pied sur son dos.


-"Parfait ! Voilà qui les ralentira."

Jake tendit son pied et envoya l'homme en plein milieu de la horde de zombie qui s'empressèrent de le broyer. Et c'est dans un rire effroyable et satisfait que Jake partit en direction de l'arrière boutique pour passer à nouveau par les conduits de ventilation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jake Bloom
Adulte/Narrateur
avatar

Messages : 432
Date d'inscription : 14/01/2010
Age : 30
Localisation : Reims

Feuille de personnage
Taille: 1m75
Date RP: Jour 1 : 17h/Minuit
Arme(s) :: Katana (Makina)

MessageSujet: Re: Pour combien de temps encore ?   Ven 29 Jan - 10:33

Cela faisait deux fois que Jake se réveillait sans savoir où il était ni comment il y avait atterri. D'ailleurs s'était il vraiment réveillé ? Il n'avait pas d'impression de repos, ni d'avoir dormi, ne serais ce que quelques minutes. Le revoilà dans les conduits.
Il se rappelait l'attaque des zombies, et ensuite plus rien, comme la première fois. Jake n'eut pas le temps de se poser trop de question puisqu'il sentit quelque chose vibrer dans sa poche. Son portable ! Il était pourtant sûr qu'il l'avait mis dans son attaché-case. Il y avait encore du réseau et quelqu'un essayait de l'appellait, et cela lui redonna espoir. C'était peut-être sa femme, pour lui dire qu'elle était en sûreté, ou quelqu'un d'autre, il s'en fichait, il voulait simplement parler à quelqu'un.
L'étroitesse du conduit ne lui permettait pas de se retourner et de basculer ses bras vers l'arrière de son corps vers sa poche pour saisir le téléphone, et il dût donc se dépêcher de trouver une sortie. Au bout d'une minute, le téléphone cessa de vibrer. Jake sentit tout espoir s'envoler. Le vibreur se mit à retentir de nouveau. La personne au bout du fil insistait et Jake se mit en route pour trouver la plus proche sortie, de préférence sans infectés dans les parages. Au bout de quelques minutes durant lesquelles le téléphone vibrait sans interruption, Jake passa trois sortie où il avait aperçut des jambes de zombies au travers des grilles et arriva sur une quatrième qui semblait plus ou moins sûr. Elle débouchait encore sur un magasin. Il sortit du conduit, se blotit dans un coin de l'arrière boutique, mit la main dans sa poche, sortit son téléphone, qu'il bénissait pour ne pas être resté dans sa malette, et appuya sur la touche pour décrocher.


-"Allô ?"

-Homme au téléphone : "Ah, enfin, ça fait déjà plusieurs fois que j'appelle. J'ai bien cru que personne n'allait répondre."

Jake ne reconnut pas la voix, mais il était si heureux de parler à quelqu'un de l'extérieur.

-"Je ... nous ... le centre commercial est infesté de zombies. Je sais que ça paraît fou, mais il faut appeller les secours, l'armée, la police ou qui que ce soit qui ..."

-"C'est la même chose partout."

C'était les seuls mots que Jake ne voulait pas entendre. Le chaos s'était donc étendut partout dans Tokyo, et peut être même dans le monde.

-"Il faut s'entraider, pour s'en sortir. Les gens deviennent fous, je ne ..."

-"Je sais ce que tu traverse, Jake."

-"Mais il faut ..."

Jake se stoppa.

-"Comment connaissez vous mon nom ?"

La voix au téléphone se mit à rire.

-"Mais je te connais Jake, et tu me connais."

-"Votre voix ne me dit rien, et je ..."

L'inconnu l'interrompit dans ses propos.

-"Allons, allons. Ne fait pas l'abruti, Jake. regarde ta main et tu comprendra."

L'inconnu avait raccroché. Jake ne saisit pas ses dernières paroles et regarda dans sa main gauche : rien. Sans doute était t'il tombé sur un fou. Machinalement, il regarda dans sa main doite et l'horreur le saisit. Sa main droite était elle aussi vide. L'effet que lui fit cette révélation était comme si on l'avait poussé dans le vide, mais sans pour autant heurter le sol.
Son portable était bien resté dans sa malette et il ne l'avait jamais eut en main.
Il se prit la tête à deux mains et essaya de s'empêcher d'exploser de rage.
Il se rappella les technique de yoga pour se détendre instantannément. Il se mit en position et se concentra sur un souvenir heureux.


N'essaye pas de nier l'évidence : tu es fou...

Cette voix dans sa tête le torturait. Il devenait fou. Fou de rage, il frappait dans tout ce qu'il voyait, criant et pleurant de désarroi. Grave erreur : il avait attiré la horde.
Pendant un instant, la pensée de se laisser dévorer par ces bêtes le traversa mais il pensa aussi à sa famille qui avait besoin de lui.
Lorsqu'il aperçu le premier infecté rentrer dans la pièce, il se préipita dans les conduits.
Il devenait fou, et il le savait...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jake Bloom
Adulte/Narrateur
avatar

Messages : 432
Date d'inscription : 14/01/2010
Age : 30
Localisation : Reims

Feuille de personnage
Taille: 1m75
Date RP: Jour 1 : 17h/Minuit
Arme(s) :: Katana (Makina)

MessageSujet: Re: Pour combien de temps encore ?   Jeu 4 Fév - 10:43

Il avait l'impression de passer le plus clair de son temps dans les conduits, mais c'était probablement l'endroit le plus sûr du centre.
Tout en rampant afin de trouver une sortie à cet enfer, Jake se demandait ce qui lui arrivait. Il entendait une voix dans sa tête, mais ce n'était pas celle de sa conscience. Il avait des absences et ensuite il ne se rappelait plus de rien. Une seule hypothèse lui vint à l'esprit mais il secoua la tête en la rejettant.


Je suis à l'intérieur de toi, et tu ne peux pas me renier.

Jake se stoppa.
Il l'entendait distinctement. C'était sa propre voix, mais légèrement différente.


-"Lâche moi ! Sors de ma tête !"

-"Comment veux tu que je fasses ? C'est toi même qui m'as inventé."

Il décida de l'ignorer et continua sa route.
Au bout d'une vingtaine de minutes où la voix ne lui avait plus parlé, il remarqua que le conduit bifurquait et que l'on pouvait entendre un bruit de ventilation. Il s'approcha et déboucha sur un conduit remplit de fumée qui voyageait le long du conduit de forme arrondie. Il refléchit et pensa qu'en toute logique, la fumée devait bien être évacuée vers l'extérieur. Sans attendre, il se dirigea dans la direction de la fumée et retint sa respiration aussi longtemps qu'il le pouvait. Il se dépécha, mais ne pût rester en apnée tout le long, ce qui l'obligea à mettre sa manche contre sa bouche pour se protéger des émanations de fumée.
Au bout de quelques minutes, Jake arriva devant la sortie de la ventilation : il était sauvé.
Mais un autre problème se posa : comment enlever l'hélice de la ventilation pour pouvoir sortir ?
Si il y touchait, il y perdrait probablement la main, la seule solution étant de frapper au centre de l'héilce de toutes ses forces.


Je ne ferais pas ça si j'était toi, bien que je le sois.

Jake se retourna tant bien que mal, et parvint à faire passer ses jambes vers l'avant, le conduit étant un peu plus large que celui d'avant. La chose ne fut pas si facile, et Jake dût si prendre à plusieurs reprise pour réussir à ne faire que quelques dommages. Au bout d'une dizaine de minutes, il parvint enfin à démolir l'hélice et la faire chuter en bas du mur. Il s'empressa de se hisser dehors, s'aidant des prises qu'il réussissait à trouver et respira l'air frais avec une joie extrême.
Mais il ne fallait pas qu'il se repose, il devait aller secourir sa famille, s'il le pouvait encore.

C'est à ce moment là qu'il prit conscience de l'état des choses au dehors.
C'était le chaos le plus complet : les zombies étaient partout et poursuivaient le reste des survivants. La panique reignait, les voitures abandonnées parsemaient les routes, des incendies s'étaient allumés, du sang recouvrait les murs et les sols, et les gens tombaient pour se relever ensuite, sans vie.
Jake était sur le côté du centre commercial, et décida de trouver un plan de la ville en premier leu pour ensuite se diriger vers le parc d'attraction.
Il esperait que la situation n'était pas la même là-bas.



Seul sur la route (Suite)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Pour combien de temps encore ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Pour combien de temps encore ?
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mission pour passer le temps
» Jouer pour passer le temps [Libre ]
» Lit pour passer le temps
» Une pizza pour deux ? [Mickaël]
» Message pour le gouvernement haitien

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: "1er étage"-
Sauter vers: