Des morts avides de viande fraîches font règner la terreur dans la ville de Tokyo, pensez vous pouvoir survivre dans ce milieu hostile à toute forme de vie ou plus aucune loi n'as effet?



 
AccueilMembresCalendrierFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion
Le forum change d'adresse : http://rotd-rebirth.forumactif.com/ " Venez nombreux! "

Partagez | 
 

 Combat ... Séparation ... Fuite !!!

Aller en bas 
AuteurMessage
Saito Oku
Survivant(e)
avatar

Messages : 16
Date d'inscription : 10/01/2010

Feuille de personnage
Taille: 1 mètre 63
Date RP: Jour 1, 12h00/14h00
Arme(s) :: Son courage?

MessageSujet: Combat ... Séparation ... Fuite !!!   Lun 22 Fév - 16:51

La situation commençaient clairement à se compliquer. Il était pris entre deux vague de « cannibales », une sur leur talon dont la vitesse leur donnaient fort heureusement une grande marge de manœuvre, et une autre droit devant composé de six zombies. Comme l’avait fait remarqué Rui, il n’était que trois, et comme Saito ne connaissait pas les compétences respective de ses compagnons d’infortunes, il ne savait pas vraiment si engager la rixe tête baissé serai une bon plan d’attaque.

Il avait vue ce que ces choses était capable de faire, même de son point de vue éloigné, lorsqu’il furetait dans les salles de classes, il avait vue des choses suffisamment horribles pour réfréner d’instinct son ardeur au combat.
Cependant il n’y avait que deux choix, combattre les six cannibales devant eux ou bien alors la myriade qui s’était lancé à leur poursuite. Alors que Saito eut un moment d’hésitation leur six adversaire entamèrent une lente marche vers leur futur victime. Saito sentait bien l’étau se resserré et il n’aimait pas ça. Il n’aimait pas être pris au piège sans avoir son mot à dire sur la suite des événements. Il sentait la frustration prendre chaque centimètre cube de sa chair, et il la sentit se transformé en colère, puis en haine.

Une lueur maléfique illumina ses yeux, il cherchait la bagarre!? Soit c’est avec le plus grand des plaisir que Saito leur offrirait un combat mémorable. Sans prendre compte des avertissements avisés de son compagnon d’infortune Saito chargea désarmer sur le cannibale le plus proche. La rage avait décuplé son coup, et lorsque celui-ci atteignit le visage décharné de sa victime, alors cette dernière valsa en arrière sous la puissance du coup. A ce moment des os craquèrent mais Saito était incapable de dire s’il s‘agissait des siens ou de ceux de sa victime
Une victime au sol il était temps de s’occupé de l’autre. S’étant tourné sur sa gauche, le second cannibale avança lentement vers Saito ce qui permis au jeune homme d’asséner le premier coup. Un coup de coude dans l’estomac puis il déplia son bras pour loger son poing directement dans le nez de la victime. Mais alors qu’un coup comme celui-ci aurai momentanément mis hors de combat n’importe quel individu, le cannibale ne fit que brocher, et reprit sa lente marche pour se saisir de Saito. Surpris, saito exécuta des geste de moins en moins assuré. S’efforçant de maintenir à distance le zombie, il nota que sa première victime se relevait lentement toujours aussi déterminer il lui fallait agir vite.
C’est donc avec précipitation qu’il agît, et qu’il commît sa première erreur.

Laissant son bras trop longtemps à porté du cannibale celui-ci le saisît avec une force herculéenne. Sans attendre d’avantage le cannibale tenta instantanément de mordre dans ce bout de chair fraiche. C’est à ce moment qu’une seconde secousse secoua la structure toute entière, certaine fissure avait lentement creusé leur chemin dans l’édifice et avait considérablement affaiblit sa structure. Cette secousse s’accompagna de la chute d’un gros morceau du plafond, pivotant pour formé un mur incliné entre deux partie du couloir. Saito et son adversaire tombèrent au sol tandis que Nastumi en un réflexe éclaire fit une roule arrière pour se protégé de l’éboulement. Elle était désormais coupé de son groupe mais elle avait gagné une passerelle qui lui permettait de fuir vers le première étage.

Saito, quand à lui, reprit vite ses esprit, il était toujours au prise avec le cannibale qui le tenait solidement, et la peur décuplait sa colère. Sans hésitation il se saisît d’un morceau de gravas qui avait roulé jusqu’à lui et commença a frappé le visage de son agresseur, encore et encore sans interruption. Les os craquais sous les coups, le sang éclaboussait la main de Saito dont le sang bouillonnait de rage intensifiant ses coups et sa cruauté, il ne donna aucun répit à sa victime qui tenta vainement de morde sa mains et qui ne trouva sous des dent que la dureté du béton.

Dans un dernier « soupir » le cannibale lâcha le bras de Saito qui se défît immédiatement de l’étreinte du cannibale. Il roula ensuite pour éviter le second cannibale et se retrouver derrière lui. Il fit choir sa victime dur le sol d’un croche patte et s’esquiva avant de se retrouvé prisonnier d’un troisième venu dans son dos. C’est à se moment qu’il réalisa l’absence de Natsumi ce qui réduisait leur chance de survit, mais ce n’était pas tout, il regarda stupéfait sa première victime se relever, elle ne semblait pas avoir perdu de vigueur ni de détermination, seulement cette fois ci c’est geste était plus désordonné et chaotique, apparemment Saito avait dans sa furie endommagé la partie motrice du cerveau mais ça, il ne le savait pas. Il regarda alors cette victime la mâchoire en bouilli, le crane morcelé, et les yeux blanchâtre et dégoulinant de sans réclamé vengeance.

Il avait donc autour de lui trois zombies, bien décidés à le manger. Saito recula d’un pas symbolique avant d’ajouté.

[Saito]: J’aurai jamais cru dire ça un jour, mais c’est l’heure de se barrer et vite !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rui Mujaki
Survivant(e)
avatar

Messages : 76
Date d'inscription : 17/01/2010
Age : 25

Feuille de personnage
Taille: 1m58
Date RP: Jour 1 [16h;18h]
Arme(s) :: /

MessageSujet: Re: Combat ... Séparation ... Fuite !!!   Mer 24 Fév - 17:03

A la pêche aux... Zombies !?

Rui c'était élancé, les autres avait suivi, il en était heureux, être avec des gens prêts à le suivre pour la survie, même s'il n'était pas le chef le plus charismatique au monde, savoir qu'ils étaient conscients que seuls ils n'arriveraient à rien le rassuré. Il arriva en premier sur les lieux du combat, il s'élança, la batte levé, puis l'abattit sur le premier zombie qu'il rencontra, la fille en maillot de bain... Il ferma les yeux, ne voyant pas son visage complètement écrasé par le métal de la batte en alu, mais quand il les rouvrit, le cadavre gisait dans la cervelle et le sang, la batte devenue rouge, il blanchit, c'était horrifiant... Le gargouillement à ses côtés le fit reculer, reprenant ses esprits, il entendit Saito se jeter dans le tas... Il serra les dents, quel imbécile !

Rui: « Tu... Tu y arriveras pas à main... »

Il recula encore, puis dans un hurlement abattit sa batte sur un autre de ces monstres, sur l'épaule, il tremblait, c'était pas si dur de viser la tête ! Il esquiva les bras du monstre et se plaça derrière lui, lui donnant un faible coup de pied... Il était à bout ! Pas habitué au sport, voilà que la peur et la fatigue s'en mêler ! Il releva la batte, de la sueur sur le front, il abattit avec force la massue sur le crâne du zombie, il resta courbé, haletant... Il n'imagina pas avoir autant couru, il avala sa salive dans un bruit... Avant de se coller au mur, qui tremblait... Il ne poussa pas de juron, mais regarda avec effarement le plafond tomber et faire disparaître Natsumi derrière quelques débris...

Rui ne pu crier, la lenteur des non-morts lui laissa un court répit, qu'il utilisa pour se poser contre le mur, mais un nouvel attaquant pris part, trois était déjà sur Saito, qui en avait « tué » un, lui en avait abattu deux, du moins normalement, ce dernier-là allait pas être facile... Il grogna, puis s'élança, fonçant sur le monstre, ses yeux étaient injecté de sang, son cœur battait, l'adrénaline du combat mêlait à la terreur que la fatigue lui offrait lui donna l'énergie de poussait le zombie, qui tomba, une jambe en moins... Rui le surplomba, il lui tenait une cheville... Il leva sa batte et avant qu'il n'attire ses dents contre sa jambe, il abattit avec rage sa batte, dans un hurlement :


Rui: « CREVE ENFOIRE »

Il se tourna vers le triangle qui se resserrait autour de Saito qui fit une remarque, Rui était en sueur, c'était lourd c'est fichues battes! Il la releva à nouveau avant de crier:

Rui: « Je t'avais dit de prendre une arme!... »

Il releva la batte et s'élança une nouvelle fois, tapant sur un des trois zombie, le faisant dévié, il le poussa ua maximum avant de crier:

Rui: « Ramènes-toi! Je... On peut pas en défoncer plus! Alors soit tu te ramènes soit tu... »

Il ne termina pas sa phrase, le zombie avait chopé sa batte... Il grogna, puis posa son pied sur son flanc et tira, impossible... Il donna des coups de pieds:

Rui « Rend-moi ça... Cours! On doit sortir de ce merdier! Alors tu cours! Je les retiens! »

Rui ne savait pas pourquoi il disait ça, le jeune homme soit profiterait, soit s'en ficherais de son pseudo héroïsme! Mais c'est surtout que Rui voulait garder son arme! Il ne savait pas se battre, c'était son seul moyen de défense, et il allait pas le laisser partir comme ça!

Pourtant, il ne put rien faire, le zombie l'attirait à lui... il lâcha le morceau d'alu en le regardant, rageant, puis il cria avant de courir vers les salle de chimie, abandonnant son arme et les trois derniers zombies:

Rui: « On s'arrache! »

Il courut, du plus vite qu'il pouvait, vers les salle , ne s'arrêtant qu'une fois arrivé devant les portes, se fichant éperdument de Saito jusque là... Puis il s'arrêta et le regarda, le cherchant s'il ne l'avait pas suivit.


Dernière édition par Rui Mujaki le Mer 14 Avr - 18:30, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saito Oku
Survivant(e)
avatar

Messages : 16
Date d'inscription : 10/01/2010

Feuille de personnage
Taille: 1 mètre 63
Date RP: Jour 1, 12h00/14h00
Arme(s) :: Son courage?

MessageSujet: Re: Combat ... Séparation ... Fuite !!!   Mer 24 Fév - 18:41

Cerné Saito devait impérativement se sortir de là, et alors qu’il se préparer à charger de nouveau les zombie pour passer au travers il reçu l’aide de son compagnon qui mit à terre un des zombies qui le retenait prisonnier, mut par ses reflexes, Saito n’attendît pas pour saisir l’occasion et il sauta au dessus du mort. D’ailleurs Saito en profita pour remarquer le carton fait par son collège, et il en fut quelque peu impressionné. Il se s’était jamais battu pour tuer ses adversaire juste les mettre hors circuit, il y avait eu bien des fois ou il s’était dangereusement rapproché de cette mince barrière qui sépare la vie de la mort que ce soit pour lui ou pour son adversaire, mais jamais il ne l’avait franchit, entre se battre et tuer il y avait un fossé qui n’avait rien d’attirant. Et pourtant aujourd’hui il lui fallait franchir ce faussé car ses ennemis était plus que jamais déterminé à lui ôter la vie. Alors soit Saito allait jouer leur jeu, plus rien ne l’en empêchait maintenant qu’il avait contemplé le chaos de ses propres yeux.

Las de ses réflexions, Saito émergea de ses millisecondes d’absence pour se focalisé sur le combat en cours. Rui s’en sortait bien pour un débutant mais contre des adversaire plus rapide il n’aurai pas la moindre chance, heureusement pour eux il n’y avait aucun adversaire plus rapide ce qui augmentait de manière significative les chances de survie du groupe.

Enfin Rui commençai à brailler des propos vide d’intérêt alors qu’il aurait dû se concentré sur le combat, et à mesure qu’il parlait sa concentration s’amenuisait, et ce qui devait arrivé arriva.
Un zombie se saisît de sa batte, laissant le jeune homme aux prise avec le zombie et cela laissait une immense opportunité pour les quelques zombies qu’il restait, sans compté la foule de morts qui commençait à se rapproché dangereusement.

Tout ça à cause d’un péquenaud qui voulais jouer les héros…

[Saito]: « Putain… Arrête de faire le con et ramènes toi ! »

Saito fît abstraction de tout ce qu’il avait bien pu dire, mais malgré le fait qu’il l’aurait bien laisser là à son propre sort il n’allait pas s’abaissé à laisser un crétin se sacrifie pour lui, c’était la pire insulte qu’il pouvait recevoir, et d’un autre coté ils avaient déjà perdu Natsumi. Saito eut une brève pensé mélancolique pour la jeune fille.
Pourquoi diable avait-il se genre de pensé? Des remords, de l’affection? Impossible il n’en avait jamais eut! Pourtant le fait de perdre quelqu’un le froissait atrocement.
Ah! Toute cette colère et cette frustration lui donnait envie de taper dans les murs, le sol, les zombies et même sur Rui.
Mais pour l’instant il lui fallait se métriser, il lui fallait garder ses émotions quelques instant encore pour se sortir de cette situation de fou. Mais alors qu’il allait saisir Rui par la manche pour l’entrainé de force loin de ce foutoir et de toute cette agitation, ce dernier prît l’initiative et la poudre d’escampette par la même occasion.

Apparemment les futiles réflexions de Saito avaient fait perdre à se dernier de précieuses secondes qui avait permit à son compagnon de fuir de sa propre initiative. Enfin le résultat était le même, seule la manière d’y arriver changeait.

Saito lança donc un dernier regard emplit de violence et de haine à la foule de zombie désormais assemblée devant lui avait de courir à son tour vers les laboratoires de chimie où Rui l’attendait déjà. Malgré le chaos qui régnait désormais dans le lycée, les labos de chimie était pour leur parts assez calme et reposant, ce qui contribua fortement à calmer les nerfs du jeune Saito. Pourtant il était toujours en colère et c’est un regard contrarier qu’il planta dans celui de Rui, mais ne cherchant pas à entamer la conversation Saito resta muait et pénétra plus en avant dans la salle pour attendre les fenêtres. La salle devait être occupé quand avait retenti l’annonce de l’évacuation fait plus tôt, car la salle regorgeait de diverses affaires abandonnées. Saito s’arrêta quelques instant pour les contempler mais très vite il se remit à arpenter la salle en vue d’atteindre les fenêtres.

Une fois atteinte, il porta son regard à travers le vitre froide et en observateur attentif, il chercha un moyen de sortir du lycée par l’arrière. L’enceinte était lisse et suffisamment haute pour empêché un individu seul de l’escalader. Heureusement pour lui, il n’était pas seul, mais au vue de sa taille même avec l‘aide de Rui il ne serai pas aisé de franchir le mur.
Apres une plus longue observation, il tomba sur un arbre à sa gauche qui leur permettrait de passer au-dessus du mur sans le moindre problème, il leur faudrait cependant longer tout le batiment et se mettre à découvert le temps d’escalader le tronc. Et malheureusement il était impossible de savoir combien de ces choses pourrait les remarquer durant leur opération.
Ce qui était certain cependant c’était une ombre leur coupait la route, elle était pour le moment immobile, et Saito n’arrivait pas à déterminé sa nature exacte, enfin même si c’était un zombie, il était tout seul, rien à craindre donc.

Saito ouvrît alors la fenêtre avant de passer de l’autre coté, il invita Rui à faire de même tout en lmui présentant la situation.

[Saito]: « Soit on s’attaque au mur directement… » dit-il en contemplant le mur dans toute sa hauteur.

[Saito]: « Soit on tente d’escalader cet arbre là-bas. »

Saito ne quittait plus cette ombre énigmatique des yeux, mais son silence demandait clairement une réponse de la part de son compagnons.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rui Mujaki
Survivant(e)
avatar

Messages : 76
Date d'inscription : 17/01/2010
Age : 25

Feuille de personnage
Taille: 1m58
Date RP: Jour 1 [16h;18h]
Arme(s) :: /

MessageSujet: Re: Combat ... Séparation ... Fuite !!!   Sam 27 Fév - 16:49

Rui avait abattu deux ennemis, il avait du forcer le train pour ouvrir le passage à celui qui l'accompagnait, et maintenant il devait abandonner son arme... Il estima cela comme injuste, pour lui son arme lui revenait... Les ordres de Saito lui firent revenir dans le droit chemin, pas de temps pour 'échiner à une cause perdu... Faut courir et pas se retourner! C'est ce qu'il avait fait ensuite, abandonnant la sureté d'une arme contondante, il avait lâché sa batte et avait couru vers les salle de classe.

Une fois arrêté, Saito le rejoignit plus tard, il en profita pour regarder en arrière... La fille... Elle était coincé de l'autre côté... Il déglutit, ils ne pouvaient aller la chercher, mais savoir quelqu'un de vivant seule... En proie à ces monstres... Déjà qu'à deux ils avaient eu du mal pour 6... Alors pour une seule personne! Même si elle manié le sabre, elle n'avait pas beaucoup de chance, il ferma les yeux, et adressa une prière futile pour elle, il ne savait trop s'il devait ressentir de la compassion, de la pitié... Mais il jugea bon d'avoir une pensée pour elle, il se sentait plus humain dans ce nouveau monde.

En arrivant, Saito lui darda un regard emplit de haine... Rui ne comprit pas, il le soutint interloqué d'abord... Peut-être que lui et Natsumi? Non, il ne semblait pas beaucoup se connaître, quoiqu'il n'en savait rien... Il ne s'attarda pas aux hypothèse inutile et pénétra dans la salle à son tour. Elle avait été quitté en hâte par les élève qui l'occupé, il restait encore quelques affaires, sur lesquelles lorgnait Saito, avant de se retournait vers la fenêtre. Rui le rejoignit de suite, regardant dehors... Le mur d'enceinte était grand, mais des arbres permettait d'atteindre le sommet du mur... Saito ouvrit la fenêtre et commença à grimper pour sortir.

Il attendit avant de franchir le pas, demandant à Rui s'il préférait franchir directement le mur lisse ou s'il souhaitait prendre l'alternative de l'arbre... Il regarda l'arbre, puis Saito:

Rui: « L'arbre... C'est préférable, je pense pas pouvoir passer par le mur directement... »

Rui n'avait pas du tout remarquer l'ombre qui se profilait, il était encore un peu crevé par la course effréné suite aux combat, il haletait encore quand il ouvrit une fenêtre à son tour et sauta pour rejoindre le sol herbeux, attendant Saito pour continuer... Il ne remarqua pas non plus ce qui pouvait bien provoquait l'ombre, trop concentré vers le ciel, trop fatigué pour penser à autre chose que savoir s'il continuait seul ou avec l'autre.

(DSL RP pas très conséquent :/ mais je sais pas quoi continuer, ignorant c'est quoi cette histoire d'ombre x.x )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saito Oku
Survivant(e)
avatar

Messages : 16
Date d'inscription : 10/01/2010

Feuille de personnage
Taille: 1 mètre 63
Date RP: Jour 1, 12h00/14h00
Arme(s) :: Son courage?

MessageSujet: Re: Combat ... Séparation ... Fuite !!!   Mer 3 Mar - 0:03

[Saito]: « Ok! Et bien c’est parti »

Il avait prononcé ses mots sans détacher son regard de l’ombre lointaine qui n’avait alors pas bouger d’un poil. Et il entama sa marche de manière lente, comme s’il voulais s’approcher silencieusement de cette chose étrange sans attirer son attention, peut être pour la prendre au dépourvu, ou bien pour qu’elle ne puisse pas les prendre au dépourvu.
Les évènements récents n’avaient pas encore atteins cette parti du lycée et il y pesait un silence de mort, ce qui avait pour effet d’accentuer l’état de tension général au lieux de donner à nos jeunes gens quelques instants de répit après leur confrontation avec les mort-vivants. Saito continua d’avancer et une légère brise souffla sur les deux jeune garçon qui se rapprochait de plus en plus de l’ombre qui prenait peu à peu forme humaine. Elle était adossée au mur d’enceinte et la distance faisait qu’elle n’avait pas remarqué les deux garçons. L’immobilité de la créature humanoïde fît prendre confiance à Saito qui s’approcha alors d’une allure plus vive. Une fois assez près il remarqua que la créature tremblait.

Il fît quelques pas de plus mais cette fois-ci l’humain tourna la tête dans sa direction. Saito était suffisamment près de celui-ci pour le jauger et c’est-ce qu’il fît l’espace de quelques secondes. La créature était en fait une lycéenne tout à fait normal si on oubliait le sang sur ses vêtements et son petit minois tout couvert de larmes. Sa chevelure tresser en deux longues nattes lui tombait dans le dos, mais la plupart de son visage restait camouflé entre ses doigts frêles et branlants. Elle se tenait la grelottante dans le vent frais qui charriait dans son sillage l’odeur de la mort. Ce paradoxe glaça le sang de Saito qui se mît à frémir, c’est alors que dans un petit bond de surprise la jeune fille remarqua leur présence. Elle resta interdite quelques seconde et chacun regarda l’autre sans dire un seul mot. Le silence régna en maitre durant quelques seconde jusqu’à ce que la jeune fille brise le silence de sa voix fluette. Et dans un regard plein d’espoir mais toujours noyé par les larme elle s’exclama:


[Lycéenne]: « Vous… V… Vous êtes toujours vivants !? »

D’un hochement de tête, Saito acquiesça, mais il ne dît rien de plus, quoi qu’il en soit les mots aurait été inutile car la jeune fille semblait replonger dans son tumultueux passé et allait narré à ses nouveaux venu sa triste escapade qui l’avait conduite ici

[Lycéenne]: « C’était terrible, les gens criait, hurlait, ou vous sautait dessus et … et on ne comprenait rien, on a tenter de se cacher de fuir… mais rien n’a marché… »

les larmes montèrent de plus belle et un grand sanglot ponctua son récit, elle leur expliqua les événements de ce matin du point de vue de la court, la masse humaine se ruant vers la sorti, se ruant vers son bourreau. Ils n’avaient aucune chance contre les zombie et leur panique ne fît qu’accroitre leur nombre, si bien qu’à la fin toute fuite était impossible, les rares personnes à avoir forcé le passage aux zombies furent les seul et tout les autres n’eurent droit qu’à un longue agonie.

[Lycéenne]: « alors on avait décidé de se cacher dans les bâtiments, d’y attendre les secours… Mais ils nous y attendaient, c’est là qu’ils ont eu Kenji… On … On l’… On l’a abandonné. Les mots semblaient être une torture pour la pauvre jeune fille elle avait aujourd’hui vécue bien trop de chose, mais elle ne s’arrêta pas là pour autant. On l’entendait crier au loin c’était insupportable. C’est la que Teguro et Ran on commencé à se disputer. Mais il ont juste attiré ces monstres… »

Elle leur narra leur fuite dans les escalier puis la grande secousse qui englouti deux autres de leur camarade, il en restait de moins en moins et ce maudit camion les avait exposé à la vue d’autre zombies qui avait réchappé à la furie du mastodonte de métal. Leur fuite fut une véritable hécatombe, et le dédale produit par les décombre les conduisît tout droit dans un local technique du rez-de-chaussée, épuisé, terrifié et blessé. C’était Teguro il s’était fait mordre, et quelques instant plus tard alors qu’ils cherchaient de quoi soigner et panser la blessures, ce dernier se conduisît de manière étrange, et agressive terrifié la jeune fille avait fuit le plus loin possible, seule, elle avait totalement perdu tout contrôle d’elle-même et se laissait envahirent par toutes les émotions qui l’assaillaient. Mais ce n’était pas tout dans ca fuite Teguro avait réussi à la mordre à la main la blessure n’était pas profonde mais le sang avait perlé et séché sur sa main.

Elle se recroquevilla en une position fœtale, elle exprimait de manière audible sa peur et ses craintes quand à la durée de sa vie.


[Lycéenne]: « J’ai peur… je ne veux pas mourir… »

Encore une fois les sanglots reprirent, un bon moment.
Saito ne savait pas vraiment quoi faire, on avait tous notre lot de malheur et s’occuper d’une gémiarde n’était pas dans ses intentions, il lança un regard qui reflétait son manque de moyen et de volonté pour lui venir en aide. Il se retourna alors vers son compagnon avec un regard interrogatif tout en pointant du visage la jeune fille, faisant comprendre à son partenaire qu’il fallait décidé quoi faire. Mais alors qu’il posait silencieusement sa question les sanglots s’interrompirent.

Saito se retourna brusquement et regarda la jeune fille se relever d’une manière atypique. Puis un hurlement guttural vînt ponctuer la scène. On n pouvait plus si tromper c’était bel et bien un zombie. Mais comment? Elle était bien portante il y avait à peine quelques minutes! C’était inconcevable et pourtant elle s’était relevé et toutes traces d’émotions, toute trace de vie avait définitivement quitté la jeune fille qui s’empressait de fondre sur eux dans une lente marche morbide.

Excédé, Saito poussa un grand cris avant de saisir le haut du crane de la jeune fille et de la plaqué contre le mur. Ainsi prise elle ne pouvait plus mordre Saito bien qu’elle ne se priva pas d’essayer. De plus le zombie saisît Saito de ses bras renforcés par la mort, affirmant une prise aussi solide d’une soudure. Elle tenta de plonger ses doigts dans la chair de Saito mais la manucure de la jeune fille bien que terni par ses récentes aventures ne parvînt pas à venir à bout des vêtement du jeune homme.

Il lança un dernier regard meurtrier à la créature avant de s’acharné sur elle. Sans interruption il précipita encore et encore la t^^été du zombie contre le mur. Tantôt ce fut le mur qui céda, tantôt ce fut son crane. Ce qui aurai du être une mort lente et horriblement douloureuse pour toute personne normalement constituer fut juste une longue mise à mort. Alors que la cervelle commençait à suinté par les fissure du crane, tandis que ce dernier s’écrasait contre le mur avec de plus en plus de violence, la créature faiblissait, luttant jusqu’au bout pour assouvir sa soif de chair et de sang, elle ne fît que ce débattre vainement tandis que Saito dans sa fureur répandait la tête de la jeune fille sur le mur.

Quand la créature cessa enfin de bouger, Saito mut par sa violence n’arrêta pas son horrible mutilation. Un zombie lui avait déjà jouer ce tour, mais pas deux… Il continua donc, regardant le crane fendu se vidé sur le mur, regardant l’impact s’élargir de plus en plus sur ce dernier. Quand la tête de la jeune fille et les mains de Saito furent maculé de sang, quand des morceau de crane churent sur le sol rougeâtre alors Saito lâcha sa prise sur le corps inerte qui tomba tel un pantin abandonner de son marionnettiste.

Saito recula d’un pas le souffle court. Il regarda le corps de la jeune fille le regard peint d’une expression indescriptible qui mélangeait toute sorte d’émotions. Apres quelques secondes pour se ressaisir il lança d’une voix sec et autoritaire:

[Saito]: « Allons-y »

Puis il se dirigea sans un mot vers l’arbre salutaire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rui Mujaki
Survivant(e)
avatar

Messages : 76
Date d'inscription : 17/01/2010
Age : 25

Feuille de personnage
Taille: 1m58
Date RP: Jour 1 [16h;18h]
Arme(s) :: /

MessageSujet: Re: Combat ... Séparation ... Fuite !!!   Jeu 4 Mar - 19:46

Saito bascula enfin de la fenêtre pour rejoindre le sol, Rui garda les yeux sur lui, puis il les tourna vers l'arbre, l'ombre était toujours là, mais lui ne la voyait pas. Il fixait maintenant son regard sur l'arbre salvateur. Il était encore en sueur, le visage rougit par l'effort, il respirait bruyamment, il prenant de longue inspiration, tentant de calmer son cœur qui battait à tout rompre, il faut dire que le stress des massacres précédents ajoutait au fait qu'ils étai probablement seuls survivants... Un sanglot le fit se stopper un instant, Saito continua un peu mais s'arrêta aussi, Rui s'avança ensuite, passant à côté du garçon... Il y avait une forme par terre, contre le mur... Une jeune fille, une lycéenne, de leur âge très surement, les cheveux attaché en longues nattes dans son dos, le visage couvert de larme et de sang, des habits pas forcément plus propre... Rui écarquilla les yeux, interloqué... Il n'était plus seuls? une lueur d'espoir s'alluma dans ses yeux quand elle prononça de simples mots... Le silence ce fut juste après, Rui retiens sa respiration... Elle commença le récit de ses aventures, son horrible périple avant d'arriver ici, Rui souffla, il la jaugea... Elle semblait exténué, mais elle était bel et bien vivante! Il ne savait pourquoi ce tel constat le rendais si heureux, avant cela, il l'aurait surement dénigrer, vivante ou morte, mais là c'était différent... C'était si exceptionnel d'être vivant! Rui la laissa finir, debout, aux côté de Saito, il la dévisagea, elle avait probablement vécu plus de combat qu'eux deux... D'ailleurs... Son sang se glaça d'un coup... Il observa sa main, recouverte de sang séché, mais se dessiner quelques petite tâches plus rouge... Elle c'était fait mordre...

Rui ne savait s'ils devaient la soigner... Un souvenir remonta, un film vu, une simple morsure et vous devenez la pire créature au monde... Il cria intérieurement, on n'est pas dans un film! Et pourtant... Des morts qui se relève! On devait se méfier de tout! Elle termina son récit par une pointe d'espoir, annonçant que sa seule envie était de rester en vie... Saito se retourna vers Rui, l'interrogeant sur ce qu'ils devraient faire, ce dernier ouvrit la bouche... Mais il n'eut le loisir de parler de la blessure de la jeune femme, car celle-ci c'était tut d'un coup, comme si ses sanglots avait était coupé... Par la mort... elle c'était relevé doucement, la tête encore lourde de toutes ses larmes... ou lourde de toute cette envie de viande humaine, Rui la fixa, le teint blanchissant... Elle grogna, elle était parti, Rui recula tandis que Saito lui sauta presque dessus, agrippant fermement son crâne, hurlant sa fureur en plaquant la fine tête de a demoiselle désormais morte... Et sans que les mâchoires avide du cannibale ne puisse lui nuire, Saito fracasse cette petite boîte crânienne contre le mur du lycée, avec une violence qui fit gicler sang et cailloux... Rui regarda la scène, interdit, un peu plus tôt il aurait vomi où se serait évanouie, mais là ça allé... Du moins il eut une courte nausées quand le garçon acheva sa torture en broyant littéralement le crâne de l'ancienne lycéenne, répandant cervelle et bout d'os un peu partout... Elle n'avait même plus de visage, Rui regarda la dépouille un instant... Puis il emboîta le pas de Saito, la course vers l'arbre débuta et finit dans le calme, sans bruit mise à part leurs pas sur l'herbe et leur respiration haletante.

Rui finit de courir et se plia en deux, les mains sur les genoux, haletant, il cracha à terre, la bouche emplit de salive, puis se redressa pour regarde Saito:

Rui: "Elle avait été mordu... Elle avait juste été mordu! une putain de morsure et c'est parti..."

Elle regarda toujours Saito, puis détourna le regard vers l'arbre, la première branche était un peu haute, il se plaça dessous, avant de se retournait vers Saito:

Rui "Je monte en premier, je pense que t'es plus doué que moi..."

C'est vrai qu'il préférait monter avec un appui que d'essayer de grimper en se faisant tirer... Dès que Saito fut en position il grimpa, serrant les dents et contractant le peu de muscle qu'il possédait... Il se hissa avec grand mal sur la branche et se prépara à tirer l'autre garçon, tendant les mains... Il s'agrippa à la branche et espéra qu'il parviendrait à le hisser...

Prise de décisions et prise de risques ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Combat ... Séparation ... Fuite !!!   

Revenir en haut Aller en bas
 
Combat ... Séparation ... Fuite !!!
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Combat des Chixx!
» Un intrus sur nos terres ! Au combat ! (PV Tornade d'Azur)
» Quelques enseignements tirés de l’échec d’un combat moral
» L'Art du Combat ... [ Nuage de Flamme ] // End.
» Combat avec boucliers de duels judiciaires

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: "Rez de chaussée"-
Sauter vers: