Des morts avides de viande fraîches font règner la terreur dans la ville de Tokyo, pensez vous pouvoir survivre dans ce milieu hostile à toute forme de vie ou plus aucune loi n'as effet?



 
AccueilMembresCalendrierFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion
Le forum change d'adresse : http://rotd-rebirth.forumactif.com/ " Venez nombreux! "

Partagez | 
 

 Death Hôtel

Aller en bas 
AuteurMessage
Hammer Zetsu
Survivant(e)
avatar

Messages : 5
Date d'inscription : 19/03/2010

Feuille de personnage
Taille: 1 mètre 82
Date RP: Jour 1, 11h20
Arme(s) :: aucune

MessageSujet: Death Hôtel   Sam 20 Mar - 21:36

=> Retour aux origines {Départ Hammer Zetsu}

Le soleil était déjà levait, et quelques rayon arrivait à traverser les rideaux de sa chambre. Zetsu était en train de dormir, mais pas sur le lit, par terre près de la fenêtre, la bouche ouverte laissant couler un filet de bave sur le sol, le torse nue, le pantalon quelques part dans la chambre, et son caleçon à moitié sur ses fesses. Il devait être approximativement dix heures et demi. Les oiseaux ne chantaient pas, et il semblait y avoir eu un peu d'agitation dehors. Lui, il dormait profondément, il faut bien avouer après la nuit qu'il avait passé c'était normal. Dans la chambre, flottait une odeur de sexe, mêlait à celui de l'alcool et la cigarette. Ce n'est qu'une demi heure plus tard, qu'il ouvrit enfin son œil. Il se redressa lentement, essuyant la bave qu'il avait encore sur le coin de la bouche, remit correctement son caleçon, et se frotta le visage histoire de remettre un peu d'ordre dans sa tête, du moins, il avait l'impression que ça l'aidait à le faire. Son regard scruta la pièce, et il constata qu'il était tout seul. Cela l'arrangeait plutôt bien, il se réveilla donc tranquillement, tout en cherchant son pantalon et ses chaussures.
Sa nuit avait était des plus surprenant, et il n'aurait jamais cru pouvoir s'éclater autant avec elle. Comme quoi les gens changent. Il remit un peu d'ordre dans la chambre, ouvrit la fenêtre se fuma une clope et posa ses fesses sur le rebord du lit. Entre alcool et drogue, il fallait avouer que son cerveau venait de se prendre un Fatman assez violent.


*Oua.....j'ai la tête explosée. Bon faut que je me bouge j'ai pas non plus toute la vie....qu'est ce que....*

Par terre en face de lui se trouvait son portefeuille ouvert. Son visage se déforma par la colère.

*Non elle aurait pas fait ça quand même....*

Il se leva, se baissa pour le récupérer, et regarda à l'intérieur. Il avait toujours ses papiers d'identité, son billet d'avion......mais plus aucune thune.

*PUTAIN DE MERDE LA PU** !!!!*

Fou de rage il fracassa son poing contre le mur. Il venait de se faire bien mettre et cela le mit hors de lui. Avant qu'il ne casse tout, il s'assit, et fuma une cigarette, puis une deuxième. Une fois la pression un peu redescendu, il finit de s'habiller, ferma la fenêtre et se dirigea vers la porte après avoir regroupé toute ses affaires. Il avait trois fois rien sur lui, un petit sac avec quelques affaires pour se changer, deux sachet de chips, et une clé. Maintenant qu'il avait plus une seule monnaie, il se demandait comment il allait faire pour se rendre chez le notaire. Faire le chemin a pied allez lui prendre trop de temps, mais il n'avait plus vraiment le choix. Il posa sa main sur la poignée et avant qu'il ne la tourne, entendit un bruit plutôt inquiétant, comme un cri, suivit d'un coup de feu, puis plus rien. Il hésita un instant puis s'obligea à sortir. Dans le couloir, il n'y avait personne. Il avança d'un pas rapide, et tournant au coin du couloir pour prendre l'escalier, s'arrêta net en entendant un cri qui le rempli d'effroi. Il regarda par dessus la rampe, mais il ne vit rien d'anormal. Qu'est ce qui avait pu pousser un tel cri alors. Il se mit à descendre les marches lentement, restant sur ses gardes, tremblant légèrement. Le bâtiment lui semblait trop calme, et ce cri il l'entendait encore au fond de sa tête ne le rassurant pas. Arrivait au deuxième étage il manqua de remonter. Devant lui, un homme complètent déchiquetait, le visage défigurait, le ventre ouvert, le cerveau sortant de son crâne, était adossé contre le mur. Du sang de partout, sur le mur, dans le couloir du second étage, et dans les escaliers. Quand on y regardait de plus près on voyait plusieurs traces de pas dans le sang.
Il pensait avoir tout vu dans sa vie. Mais un tel massacre était inhumains.


Il s'approcha du corps inerte, et remarqua qu'il tenait un glock 17 dans sa main gauche. Certainement un Yakuza pour avoir ce genre d'arme, enfin, cela lui donna enfin la provenance du coup de feu. La culasse était bloqué, il n'y avait donc plus de balle. Il regarda encore quelques instants le corps quand celui se mit subitement à respirer en lâchant un gémissement inquiétant. Ce n'était pas possible qu'il soit encore en vie.

*Merde merde merde merde merde.....*

Il ne comprenait plus rien. C'était quoi ce délire, le corps se relevait difficilement mais surement, ses yeux était totalement blanc, comme si il était aveugle. Zetsu remonta quelques marches sans décrocher son regard du mort qui était en train de reprendre vie. Était-ce vraiment possible ? Il avait l'impression de se retrouver dans un film d'horreur....seulement ce n'était pas un film, et la réalité était beaucoup plus inquiétante. Il commençait vraiment à angoisser. Il remonta alors les marches pour regagner le troisième étage, il entendit des hurlements provenir d'en bas puis de nouveau le calme, ce qui eu l'effet de le motiver à monter les marches quatre par quatre jusqu'au toit. Au quatrième étage, il jeta un coup d'œil rapide dans le couloir, il y avait trois silhouette semblant attendre près d'une porte, mais surtout du sang de partout. Il attendit quelques instant et entendit le bruit d'une porte s'ouvrir, les trois silhouette entrèrent alors, et un hurlement de peur mêlait à la douleur se fit entendre. L'homme n'attendit pas plus longtemps et gagna le toit. Une fois arrivait en haut, il bloqua la porte et s'avança vers le rebord du toit.

*Dites moi que c'est un cauchemar et que je vais me réveiller....*

Dehors, c'était une véritable apocalypse, le chaos total.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hammer Zetsu
Survivant(e)
avatar

Messages : 5
Date d'inscription : 19/03/2010

Feuille de personnage
Taille: 1 mètre 82
Date RP: Jour 1, 11h20
Arme(s) :: aucune

MessageSujet: Re: Death Hôtel   Ven 16 Avr - 1:39

Des colonnes de fumées s'élevaient de divers endroit. Des voitures accidentées, abandonnées, des cris retentissant ici et là, un véritable désordre. Zetsu avait le regard perdu dans toute cette cacophonie. Comment la ville à pu sombré aussi vite dans la folie. Que pouvait t-il bien se passer. Un hélicoptère passa au dessus de sa tête. Il leva les yeux et constata que l'armée était de la partie puis se remit à contempler à nouveau le carnage, se sentant alors seul, jusqu'à ce qu'un bruit le tira de ses pensées le ramenant sur terre. Il s'approcha de la seul porte qui donnait accès au toit. Quelqu'un ou quelque chose était en train de donner des coups violent pour enfoncer la porte. L'homme retira la planche qu'il avait utilisé pour bloquer la porte et avant qu'il n'eut fait quoi que ce soit d'autre, la porte s'ouvrit avec violence, le projetant par terre lui pétant la lèvre au passage. Un peu sonné, il remarqua bien vite qu'un canon lui faisait de l'œil. A croire que les personnes côtoyant ce lieu portaient tous une arme sur eux. C'était un jeune homme encore torse nue et le pantalon mal boutonné qui le tenait en joue avec un glock 17.

"Dis quelque chose..."

Zetsu regarda dans un premier temps la porte qui s'était refermé. Puis il regarda à nouveau le bout du canon.

"Combien de balle ?"

Le jeune homme leva son flingue et exlposa de joie.

"Yesss, enfin quelqu'un qui ne se jette pas sur moi wouhou..."

Il bougeait dans tous les sens, Zetsu se releva en s'essuyant la lèvre et s'empressa de bloquer a nouveau la porte avec un bout de feraille. Il se tourna ensuite vers la nouvelle connaissance, constatant qu'il avait arrêté de gesticulé inutilement, le regard plongé vers la ville. En une fraction de seconde, la gaieté dont il avait preuve avait disparue laissant sur son visage une expression d'incompréhension total.

"C'est quoi ce délire ?"

Il se sentait rassuré à l'idée de ne pas être le seul à ne pas comprendre, il commenca à s'avancer prés du jeune homme.

"Il m'en reste cinq...et aucun autre chargeur..."

Zetsu se retourna vers la porte, alors que le jeune homme lui attrapa l'épaule.

"Ne me dis pas que tu compte sortir de la !"

Zetsu le regarda surpris.

"Meeeec...t'as une idée de ce qui se passe ?! T'as jamais joué aux jeux vidéo ?...Bon je te le fais en gros, des hommes, des femmes, qui ont l'air mort, mais qui le sont pas et qui se jette sur les vivants pour les bouffer, les déchiqueter, et même si tu leur vide un chargeur entier dans le bide bah...ils se relèvent quoi...."

L'ex-Yakuza leva un sourcil ne saisissant pas bien où il voulait en venir, ou du moins n'arrivait pas à se persuader que cela pouvait bien être la vérité.

"Non t'es sérieux...je sais que je vis pas dans un jeux vidéo, mais à ma connaissance cela ressemble bien à des zom..."

"Arrète de déblater des conneries et dis moi plutôt si il y a un moyen de se tirer de cet hotel."

Il le fixait d'un regard froid, il n'avait pas envie de rigoler.

"Ok, si t'as pas peur de te faire bouffer...on peut essayer...attend deux minutes s'il te plaît."

Le temps de faire une petite prière, de remettre comme il faut son pantalon, Zetsu ouvrit la porte un zombie l'attendait et se jetta sur lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Death Hôtel
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Commande Death at Koten
» Cities of Death
» Mes Death Skullz
» Liste d'armée Death Skull et fluff
» Warner Bros. acquiert les droits de Death Note

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: "3ème étage"-
Sauter vers: