Des morts avides de viande fraîches font règner la terreur dans la ville de Tokyo, pensez vous pouvoir survivre dans ce milieu hostile à toute forme de vie ou plus aucune loi n'as effet?



 
AccueilMembresCalendrierFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion
Le forum change d'adresse : http://rotd-rebirth.forumactif.com/ " Venez nombreux! "

Partagez | 
 

 Retour aux sources.[PV Faye]

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Yamato Reinhart
"L'eau qui dort"/Admin
avatar

Messages : 481
Date d'inscription : 23/10/2009

Feuille de personnage
Taille: 1m95
Date RP: Jour 1, 18h/21h
Arme(s) :: Cheytac/silencieux, couteau de combat, Beretta 92F/FS.

MessageSujet: Re: Retour aux sources.[PV Faye]   Mar 13 Avr - 0:19

- Pris d’un profond plaisir à ressentir toutes ces vagues de sensations que lui procurait sa partenaire, le sniper laissa lentement tombé sa tête en avant, cherchant directement à plonger son regard noisette dans celui de Faye, continuant de sentir cette poitrine charnue caresser lascivement son membre toujours plus brûlant de seconde en seconde, sentant se souffle chaud parcourir de son entre jambe jusqu’au ventre. Son bassin dansant en rythme avec les massages répétés et de plus en vifs, la poitrine de la S.R.T se resserrant toujours un peu plus pour lui procurer des sensations toute aussi jouissives les unes que les autres. Yamato mesurait parfaitement la chance qu’il avait d’avoir une première aussi riches de découvertes, et prenait un grand plaisir à en explorer sans modération les moindres recoins.

Puis vint ensuite la prochaine étape, remarquant le visage de Faye qui se penchait un peu plus sur son entre-jambe, Yamato pu sentir quelque chose de nouveau caresser son membre, mais ce n’était clairement pas une main ou la poitrine de son amante, penchant un peu la tête de côté, il remarqua avec une pointe de surprise qu’il s’agissait purement et simplement de la langue de sa partenaire, qui semblait se plaire à faire danser sa langue sur l’extrémité de son membre qui semblait le plus heureux du monde, après tout, rares devaient être ceux qui pouvaient gouter à un tel plaisir primaire durant les heures de malheurs qui s’abattaient sur la planète. Derrière les murs d’enceinte du Q.G, les gens devaient être pris d’une profonde peur, cherchant à survivre dans un environnement qui leur était totalement hostiles, face à un mal qui lui ne dormait jamais, et pourtant, Yamato et Faye semblaient avoir totalement oublié cet état de chose à s’adonnant au plaisir charnel comme si tout autour d’eux n’avait déjà plus d’importance… Mais cela, aucun des deux partis ne semblait en avoir conscience, et Yamato pouvait maintenant sentir son membre qui avait totalement pénétrer les portes que constituait les lèvres de sa partenaire, flatter par cette même langue douce et chaude qui s’était affairer il y a quelques secondes à s’occuper de son extrémité. La chaleur mêlée à l’humidité de la bouche de Faye semblaient une parfait mélange de plaisir obligeant le sniper à redoubler d’efforts pour ne pas se relâcher totalement alors que son membre semblait au paroxysme de ses capacités. Relâchant subitement l’emprise de sa bouche sur l’entre-jambe du sniper, le gémissement de plaisir que Faye laissa échapper ne put que faire monter d’un cran l’excitation que ressentait Yamato, sa voix était incroyablement féminine et sensuelle, et aurait pu faire fondre n’importe quel homme qui aurait pu avoir le plaisir de l’entendre à cet instant, serrant alors un peu plus malgré lui l’étreinte qu’exerçaient ses doigts sur les mamelons de sa partenaire, qui réagit, comme il aurait fallut s’y attendre, mais pas de la meilleure manière qui soit.


- « Moins fort »

- Il sentit alors les mains de son amante glisser sur les siens, l’obligeant à relâcher sa poitrine si attirante et délicieuse, puis s’installa un silence qui eu pour effet de mettre Yamato plutôt mal à l’aise, il avait été un peu rustre, même s’il avait agit sans vraiment le vouloir…, cette erreur allait-elle s’avouer fatale quand à la suite des évènements ? Le sniper en eu vitesse la réponse lorsque sa partenaire se releva lentement, pour enfin venir se rassoir sur ses genoux, se collant totalement contre lui, sentant à nouveau son intimité aguicheuse se glisser à nouveau sur son membre brûlant qui ne semblait pas déçu des suites que prenaient les réjouissances, entourant de ses bras la taille du sniper pour approfondir un peu plus leur étreinte charnelle et leur proximité, avant de lui laisser un langoureux baiser qui ravit le S.R.T qui se rendit compte qu’elle lui laissait une nouvelle chance de se rattraper pour son erreur de débutant. Mais ce baiser ne dura que très peu de temps, et Yamato dû à contre cœur quitter les lèvres envoûtantes de son amante, mais eu droit à un regard profond et ravageur qui fit littéralement bondir le cœur du S.R.T qui devint réellement curieux de la signification d’un tel regard…

- « Je suis...désolée...et pour m'excuser...laisse...toi faire...Je vais...être la plus douce possible »

- Que pouvaient bien dire ces mots ? Une chose était déjà certaine, Faye n’avait pas l’intention de s’éclipser après qu’ils soient allés si loin. Rapidement, le sniper fut tiré en avant, puis invité à se réintroduire à nouveau dans la baignoire toujours chaude, ne lâchant plus son amante du regard, s’interrogeant complètement sur les ses intentions, plaquant à nouveau son dos contre la paroi, s’installant le mieux possible mais assez hâtivement, pour ensuite sentir à nouveau se corps pulpeux se rassoir sur lui, provoquant à nouveaux de douces caresses entre leurs deux intimités aux aguets. Non contente de se simple contact, Faye mélangea de superbes déhanchés ainsi que de long et excitant soupirs de plaisir qui avaient le dont de mettre l’afro-japonais dans tout ses état, craquant à chaque fois qu’il avait la chance d’entendre cette voix superbe et envoûtante. Puis.., sentit lentement mais sûrement la main de son amante lui saisir le membre qui fut alors à nouveau prit de spasmes d’excitation, et put ensuite, remarquer le fait qu’elle accompagner cela en levant son propre bassin… S’imaginant rapidement ce qui allait suivre, Yamato fut pris d’une peur infantile en appréhendant ce qu’il allait bien pouvoir faire dans une situation pareille…

Tétanisé par sa propre inexpérience, le sniper était l’unique spectateur mais également l’acteur principal d’une scène qu’il n’aurait alors jamais imaginé pouvoir tenter un jour, encore moins avec une femme du calibre de Faye, cela lui semblait totalement irréaliste. Sentant son membre forcer les lèvres inférieurs de sa partenaire, Yamato assistait à la descente du bassin de Faye alors que son entre-jambe se faisait englober par son intimité, cette superbe sensation chaleureuse et à la fois humide qui prenait le dessus sur ses appréhensions, et le bien-être total qu’il ressentait une fois plongé au plus profond de son amante. Voilà donc ce que l’on ressentait dans une telle situation, une chose si simple à accomplir pouvait procurer un tel plaisir, c’était complètement fou… Mais cet enthousiasme fut vite balayer lorsqu’un gémissement qui avait l’air de tout sauf de plaisir vint aux oreilles du sniper, qui réagit immédiatement en tournant son regard noisette vers le visage de Faye, et sentit se petit corps qui tremblait sous ses mains, étais-ce si douloureux, la première fois pour une femme ? Pourquoi lui s’était senti si bien alors que son amante semblait ressentir tout le contraire ? Etais-ce toujours ainsi ? Semblant complètement éprouvée, il sentit le visage de sa partenaire se coller contre son torse, comme pour essayer d’oublier tant bien que mal la douleur qui semblait parcourir son corps…


- «Tu...peux...bouger »

- Yamato y réfléchit à deux fois avant d’accéder à la requête de Faye, lui demandait-elle cela dans l’unique but de satisfaire l’envie du sniper et ainsi subir la situation qui ne lui semblait clairement pas favorable. Mais à y repenser, Faye était bien tout sauf du genre à faire se genre de faveur pour payer de sa propre personne, du moins, c’est ce que Yamato avait toujours pensé, mais la situation était sensiblement différente de ce qu’il avait l’habitude de connaitre. Hésitant encore quelques instants, le seul réflexe que le S .R.T eu fut d’enlacer délicatement sa partenaire, passant une main dans ses cheveux, plaquant un peu plus son visage contre son torse, tentant maladroitement de lui montrer qu’il était tout de même reconnaissant de ce qu’elle venait de faire pour lui, elle lui avait ni plus ni moins offert sa propre virginité, et il espérait qu’elle ne le regretterait vu la douleur que cela semblait représenter. Se penchant légèrement en direction du visage de son amante, le sniper vint alors le chuchoter quelques mots se voulant être rassurants.

- « On…, on vas y aller.., en douceur, ne te presse pas… »

- Très lentement, le S.R.T vint glisser ses mains en dessous du fessier de sa partenaire, mais cette fois avec l’intention de l’aider directement à soulever son bassin afin de l’aider lui-même à pouvoir bouger, sa position n’étant dans l’immédiat pas des plus appropriées, et mis ses action en application, empoignant doucement les fesses de Faye, le sniper la souleva avec délicatesse, la laissant ensuite retomber doucement, répétant son action à plusieurs reprises, faisant le plus possible attention à sa manière de faire, sentant l’intimité de Faye se contracter sur son membre, il ne pouvait réprimer quelques soupirs se voulant le plus silencieux possible, cherchant bêtement à montrer son « implication » dans le bien être de sa partenaire. Après une minute écoulée, les mouvements procurés étaient devenus de plus en plus amples, et sa partenaire semblait quelque peu remise, malgré cela, son intimité restait néanmoins contractée sur son membre, cette sensation de chaleur poussée à son paroxysme, le sniper relâchait maintenant intérieurement la pression afin de pouvoir un peu plus savourer le délice de ce que lui avait offert Faye.

Stoppant alors ses mouvements de bassin, Yamato glissa ses mains en direction du visage de Faye, constatant par lui-même du visage quelque peu éprouvé par l’expérience qu’ils venaient d’avoir, le prenant délicatement entre ses mains pour ensuite le tourner vers lui.


- « Est-ce que…, ca va mieux ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rise-of-dead.forumactif.com
Faye Tanaka
S.R.T/Graphiste
avatar

Messages : 116
Date d'inscription : 13/02/2010

Feuille de personnage
Taille: 1m57
Date RP: Jour 1 -{ 19h30-21h}
Arme(s) :: Couteau de Combat, Beretta 92F/FS et Benelli M4

MessageSujet: Re: Retour aux sources.[PV Faye]   Jeu 15 Avr - 2:10

La plus grande difficulté était de rester inactive pendant qu'une partie de son corps se consumait de douleur, devoir sentir l'intimité emprisonnée en elle entre ses parois brulantes sans pouvoir la libérer et calmer ce feu intérieur tout cela en patientant silencieuse afin de ne pas brusquer son partenaire. Faye en avait des sueurs froides sur toute sa colonne vertébrale, des gouttes perlaient sur son front pour couler lentement le long de ses tempes tandis qu'elle contractait un peu plus les muscles de sa mâchoire en espérant qu'aucun son n'allait sortir de ses poumons. Elle qui était déjà embarrassée d'avoir gâché cet instant si important, elle prétendait pouvoir faire sorte de faire oublier à Yamato qu'elle avait souffert durant cette soirée. Il suffisait juste de continuer et pour cela, elle avait absolument besoin d'être secondé, l'inflammation de son bas-ventre l'handicapait sauf qu'elle avait beau avoir demandé un peu d'aide, elle constatait une immobilité étrange de la part du sniper, n'osant toutefois pas lui faire face, elle se contenta d'attendre une réaction les yeux grands ouvertes en train de fixer le mur. La crainte d'être rejetée pouvait se lire à travers ses pupilles dilatées, car Faye avait cette peur d'avoir offert sa seule chose précieuse sans compensation en retour, elle ne voulait plus être cette adolescente blessée dans son amour-propre qu'on jette telle un ramassis d'immondice.

Son coeur s'agita dans sa poitrine quand elle pressentit les mouvements de son amant, perdue entre son envie d'anticiper son abandon et de ce fait, sortir de l'eau sans un mot puis son besoin de ne plus bouger afin de laisser le mal de son intimité endormie. Cependant, elle n'eut pas le temps de résoudre son dilemme, Yamato avait été plus vif sans être rustre, il referma ses bras autour d'elle afin de la garder un peu plus contre lui ce qui eut pour effet de faire rougir tout en calmant la jeune femme. S'il avait voulu la rejeter, jamais il n'aurait agi de cette façon et ainsi, elle put se consoler en se disant qu'elle n'avait pas donné sa virginité à un pauvre con! Au contraire, au lieu d'attendre qu'elle se remette de ses émotions, qu'elle surmonte sa douleur, il prit la peine d'accepter de l'assister. En proie à une joie inconcevable, Faye eut toutes les peines du monde à rester figé alors que la voix sensuelle du sniper venait glisser contre ses oreilles, apportant des milliers de frissons qui pigmentèrent son tatouage, à bout de souffle et de force, elle ne bougea pas quand elle discerna les mains puissantes couler vers son fessier. Se raccrochant à lui sans pour autant enfuir ses ongles sous cette peau basané, la jeune femme hoqueta de douleur dès l'instant où elle bougea d'un demi-millimètre, son inactivité avait resserré son intimité qui ne semblait pas prête à vouloir relâcher la pression. Malheureusement la paroi intime était des plus enflammée et le simple frottement avec le membre ardent de son partenaire était une véritable torture pour la SRT.

Pourtant, à part des geignements à peine audible ainsi qu'involontaire, elle ne désirait pas montrer ouvertement le mal qui s'emparait de son corps, elle préférait se concentrer sur de petites sensations plus agréables tel que les caresses lascive de sa poitrine sur le torse, ses mamelons devenus durs venant effleurer ceux de son partenaire et lui envoyant de petits chocs électriques, toutefois pas assez pour adoucir sa souffrance. Très vite, ses déplacements de hauts en bas devinrent plus agréable, son bas-ventre se remettant doucement de cette intrusion intime et, Faye pouvait enfin espérer profiter de ce bain, son visage abandonnant enfin le corps de Yamato pour venir se pencher en avant, alors qu'elle ouvrait timidement les lèvres pour soupirer de plaisirs et elle se rendit compte que durant ces quelques minutes de calvaire, elle n'avait pas entendu son amant réagir. Il se contentait seulement de l'aider à la pénétrer, sans le moindre bruit hormis celui des cuisses se rencontrant, créant des gerbe d'eau.

Aussitôt, l'inquiétude empoigna la poitrine de la jeune femme qui se questionna sur ce qu'elle pouvait faire de mal, elle se concentra sur ces nouvelles sensations, discernant ses lèvres intimes bouger contre la paroi du membre de son amant pendant qu'elle l'aspirait sans cesse, le menant jusqu'au plus loin. Allait-elle trop lentement? Se retenait-il de peur de lui faire peur? Toutes ses questions pouvaient se lire dans ses yeux quand elle fut obligée de se retrouver face au sniper. Dès que son regard se posa sur ce visage masculin dont elle ne connaissait que très peu les traits, Faye fut envahie d'une pulsion et elle s'arracha un nouveau bout de peau de sa lèvre au lieu de ce ruer sur celles de son partenaire. Trop peureuse de venir enlaidir cet instant, elle se contenta de contempler le regard noisette en désirant y trouver les réponses à ses questions.

«  Est-ce que…, ca va mieux ? »

L'estomac de la jeune femme se contracta d'envie charnelle, puisque sans s'en rendre compte, les mouvements avaient été totalement stoppé, mais hypnotiser par ce visage et surtout ses yeux envoutants, Faye ne s'était rendu compte de rien et pour seule réponse, elle laissa son corps agir à la place de son esprit. Se relevant subitement, créant une décharge électrique de plaisirs au niveau de son bas-ventre, elle plaça une main sur la joue de son partenaire afin de se rapprocher pour l'embrasser. Toutefois, à mi-chemin, à l'instant où leurs bouches allaient se rencontrer pour une étreinte passionnée, la jeune femme stoppa tous ces gestes pour se contenter de fixer Yamato. Les lèvres vibrantes d'envies durent se contenter de se faire lécher par leur propriétaire, elle était bien trop gênée de s'être massacrée la bouche pour oser embrasser quiconque, car le goût du sang même moindre ne pouvait pas plaire à tout le monde. La respiration saccadée, la jeune femme resta quelques instants au-dessus de son amant, elle profita de l'occasion pour enregistrer les particularités de son visage. Puis, elle abaissa son bassin très lentement afin de sentir distinctement la progression du membre en elle, ne pouvant pas s'empêcher de rougir d'une telle proximité et d'une telle vague de plaisirs après une période douloureuse. N'ayant pas quitté le sniper des yeux, Faye voulu le rassurer en illuminant ses lèvres d'un léger sourire.

« ça va...ça brûle moins à présent... »

Cet aveux la fit un peu plus rougir alors qu'elle remettait ses mouvements de hanches en marche, elle préférait s'y reprendre lascivement afin de ne pas se brusquer et de nouveau, souffrir. Sa main glissant lentement du visage de Yamato pour se poser sur son épaule afin de s'y agripper en douceur, Faye utilisa son autre main pour prendre appuie un peu plus en arrière. Se cambrant de façon à donner plus de liberté au bas de son corps, elle se mit à se mouvoir plus amplement et de ce fait, sentir un peu mieux les déplacements du membre enflammée en elle. Gémissant maladroitement quand elle percevait que l'intimité était arrivée au bout de chemin, des minimes vagues de frémissements envahissaient constamment son bas-ventre. La tête penchée en arrière, elle fixait le plafond sans y faire attention, son regard était voilé par le plaisir. Dans ces mouvements des bas en haut de ses hanches, elle pouvait sentir sa poitrine remuer joyeusement et cette sensation la fit un peu plus rougir, car dans cette position, elle ne pouvait empêcher ses seins de se mouvoir.

Sauf qu'elle était honteuse d'offrir une vue comme celle-ci, mais pour rien au monde, elle ne voulait changer de position. Son intimité accueillait savoureusement celle de Yamato, l'emprisonnant dans une étreinte sensuelle tout en discernant les contractions qui agitaient le membre à l'intérieur. Il créait en elle, un besoin d'en avoir un peu plus à chaque pénétration, au point qu'elle lâcha l'épaule du sniper afin d'appuyer sa deuxième main dans le bain. Beaucoup de connaisseur aurait pu reconnaître la position de la tarentule, ce qui n'était pas le cas de Faye, très peu adepte des thermes, elle préférait en venir au fait et en ce moment, elle n'avait plus la capacité de penser. Augmentant un peu plus les déplacements de ses hanches, elle haletait littéralement à cause des vagues de plaisirs qui noyaient son corps, elle avait l'impression de sombrer vers un monde fait de sensations uniques dont aucun mot ne pouvaient les décrire. Cependant, elle n'était pas certaine que ce soit le cas de son partenaire c'est pourquoi, elle se redressa lentement tout en continuant ses mouvements de bassin afin de pouvoir observer elle-même l'état dans lequel était Yamato.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yamato Reinhart
"L'eau qui dort"/Admin
avatar

Messages : 481
Date d'inscription : 23/10/2009

Feuille de personnage
Taille: 1m95
Date RP: Jour 1, 18h/21h
Arme(s) :: Cheytac/silencieux, couteau de combat, Beretta 92F/FS.

MessageSujet: Re: Retour aux sources.[PV Faye]   Sam 17 Avr - 22:17

- Yamato : « Est-ce que…, ca va mieux ? »

- Ces simples paroles eurent pour effet de faire subitement relever le bassin de sa partenaire, libérant par la même occasion le membre du sniper qui de force avait dû abandonner cette sensation qui englobait son entre-jambe si habilement. A cet instant, Yamato se rendit bel et bien compte de qu’il venait de ce passer, lui aussi venait d’offrir sa virginité à son amante, et ce que cela signifiais lui avait énormément plu, cette chaleur doublée de l’étreinte qu’avait exercé l’intimité de Faye sur la sienne était absolument divine, et cette superbe découverte venait de finir prématurément. Sa question avait-elle mal sonnée aux oreilles de la S.R.T ? Yamato n’eut pas le temps de se poser d’autre question lorsque sa partenaire saisit son visage d’une main, pour apparemment venir lui ôter ses doutes d’un nouveau baiser sensuel, mais s’arrêta à quelques millimètres à peine de ses lèvres, pouvant sentir sa respiration encore saccadée par l’épreuve qu’ils venaient de réussir avec brio, leur yeux plongés l’un dans l’autre sans s’en lasser, puis, sans prévenir, Faye laissa à nouveau le membre brûlant d’excitation du sniper franchir à nouveaux les portes de sa propre intimité qui semblait en vouloir plus également. Son cœur martelant sa poitrine, le S.R.T fut à nouveau submergé par cette déferlante de sensations qui prenaient d’assaut son membre prit à nouveau de spasmes d’excitation, l’intimité de son amante se resserrant lentement de plaisir, continuant doucement sa descente, laissant à Yamato tout le plaisir de ressentir le bien-être procuré par se traitement de faveur que lui avait offert Faye durant les dernières minutes.

- « ça va...ça brûle moins à présent... »

- Même sans lui dire, le sniper aurait sûrement pu deviner facilement qu’il en était le cas, sinon la S.R.T ne se serait probablement pas empalée à nouveau sur son entre-jambe de gaieté de cœur après tout… Mais il ne manqua pas de remarquer les rougeurs qui apparurent sur les joue matte de sa partenaire, lui-même trop noir pour que l’on puisse discerner si oui ou non la situation le mettait mal à l’aise au point d’en rougir. La main de la S.R.T vint alors agripper l’épaule du sniper, profitant de sa prise pour cambrer son corps sensuellement en arrière, faisant son petit effet sur Yamato, qui ne manqua pas de poser son regard noisette sur l’imposant monument de chair qui s’offrait alors à lui en premier plan, cette poitrine charnue et sans défaut qu’il avait eu l’occasion de caresser, et même plus il y a de cela quelques minutes, minutes qui lui semblait déjà être des heures passées. Puis vinrent alors les assauts répétés de Faye qui avait débutait une nouvelle danse du bassin, offrant définitivement à Yamato la chance de découvrir l’acte charnel dans le plus pur de son sens, sentant son membre caresser lascivement les parois de l’intimité de Faye de manière répété. Ses mains vinrent ensuite caresser les cuisses de sa partenaire qui semblait s’oublier totalement en regardant le plafond embué de la salle de bain, Yamato lui, savourait pleinement du regard ce corps divin qui le chevauchait de plus en plus fougueusement, cette poitrine aguicheuse qui exerçait une danse attirante au grès des mouvements de bassin de son amante, attirante irrémédiablement son regard. Yamato était en même temps rassuré de voir que la douleur qu’avait pu ressentir sa partenaire s’était finalement envolée pour laisser suite à une folle envie de plaisir qui semblait augmenter chez les deux partis, alors qu’elle-même avait totalement abandonné l’étreinte qu’elle exerçait sur l’épaule de Yamato pour se cambrer un peu plus en arrière, s’appuyant par ses propres moyens afin d’avoir une liberté optimale pour bouger son bassin, augmentant massivement le plaisir ressenti par les deux amants, ses gémissements accentuant littéralement l’envie du sniper, faisant battre son cœur toujours plus ardemment, caressant ses cuisses toujours plus sensuellement.

Puis vint alors se regard naturellement ravageur que lui lança Faye lorsqu’elle se redressa, sans pour autant abandonner ses mouvements de bassin si délicieux… A la seconde où il croisa se regard, Yamato abandonna instantanément les caresses qu’il procurait à ses cuisses complètement écartée, puis s’aida de ses mains pour s‘appuyer de chaque coté, puis lança à son tour une déferlante de coups de reins, se laissant dépasser par la situation pour donner le plus de plaisir à sa partenaire, et s’en offrir personnellement par la même occasion…

- Voilà une petite minute qui s’était écoulée, une minute ou Yamato et Faye goutaient aux différentes saveurs qu’offrait l’acte charnel, durant cette minute, le sniper, prit par la fougue du moment, avait fait abandonner la baignoire à son amante, la plaquant alors doucement contre le mur le plus proches, alors que ses bras soutenaient maintenant les jambes de la S.R.T, levées en l’air, alors que celui-ci s’était relancé dans une série de coups de bassin devenus un peu plus puissants et endiablés, s’abandonnant totalement au plaisir procuré par ses assauts charnels qu’il faisait subir à Faye, qui ne semblait pourtant pas se plaindre de ce qu’il lui offrait, trop occupée à embrasser sensuellement le sniper qui lui rendait cet faveur avec plaisir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rise-of-dead.forumactif.com
Faye Tanaka
S.R.T/Graphiste
avatar

Messages : 116
Date d'inscription : 13/02/2010

Feuille de personnage
Taille: 1m57
Date RP: Jour 1 -{ 19h30-21h}
Arme(s) :: Couteau de Combat, Beretta 92F/FS et Benelli M4

MessageSujet: Re: Retour aux sources.[PV Faye]   Mar 20 Avr - 14:15

Son attention avait été à peine portée sur son partenaire, son regard céruléen venait seulement de rencontrer les iris cuivrés qu'un semblant d'instinct de défi anima avec audace le corps dont Faye s'était occupée depuis tout à l'heure. En quelques mouvements intrépide de bassin, elle s'était égarée dans le dédale de sa conscience, elle était troublée par toutes les émotions et sensations provoquées par cet unique membre ardent pénétrant nerveusement son bas-ventre. Elle avait abandonné sans regret son rôle de SRT dominante prête à tous les vices pour prendre son plaisir à deux mains afin de devenir cette jeune femme fébrile dont le seul but était d'offrir son corps à son amant avec l'espoir qu'il puisse être emporté par les mêmes sensations fortes et agréables qu'elle subissait en ce moment. Sa modeste soumission paraissait porter ses fruits, elle pouvait sentir l'intimité venir vigoureusement au fond d'elle, palpiter contre ses parois qui l'encerclaient de plus en plus et écouter les râles de plaisirs de Yamato. Exactement comme elle, en dépit des lieux qui obligeaient leurs gémissements à être des plus silencieux possible, le plus souvent aussi fins que des soupirs, elle n'arrivait pas toujours à maintenir de petits cris mélodieux et dépravé de s'échapper d'entre ses lèvres.

D'ailleurs à cause de son manque de discrétion et par envie charnelle de ne faire plus qu'un avec son amant, Faye oublia sa blessure pour s'emparer de la bouche si gourmande et séduisante du sniper. Les baisers qui s'en suivirent étaient à l'image des coups de reins, tout aussi rapide et entreprenant, la SRT ne pouvait pas se restreindre à de simples embrassades, car sa nature impulsive la poussait à approfondir les baisers, sa langue frôlant avec toujours plus de sensualité et de vivacité celle de son partenaire au milieu de leurs souffles saccadés et brulants. Au milieu de cette étreinte, la jeune femme remarqua enfin qu'elle n'était plus assise dans l'eau et que la brise légère sur ses jambes n'étaient que l'air fouetter par leurs mouvements agiles. Les bras passés autour de la nuque de Yamato, elle avait reposé sur ses avant-bras sur ses épaules athlétiques alors qu'elle tentait de ne pas lui lacérer le dos pendant que ses ongles s'accrochaient au niveau de ses omoplates.Dans cette position assise sur lui, elle pouvait sentir l'intimité d'une façon plus intense. Il était littéralement en train de gonfler et elle, elle le serrait aussi fort que possible par d'innombrables contractions qui arrachaient des soupirs de plaisirs aux deux partis.

La respiration rapide, ses seins humides de transpiration collaient contre le torse du sniper et sans le vouloir, elle lui arrachait presque la peau du dos pour ne pas lâcher prise afin de continuer à subir ces assauts de plaisirs. Malgré ses doigts tremblant qui la retenaient et les mouvements qu'elle s'exécutait pour ne pas laisser à son amant tout le travail, elle n'avait presque plus de force, son entre-jambe était inondée. Des trainées de liquide glissaient le long de son entre-jambe pour aller goutter sur le sol, créant de minuscules flaques. Faye n'osait pas penser à cette idée, rien que d'entendre de fins glapissement à chaque fois que son amant la pénétrait avec ardeur, elle devait se faire violence pour ne pas se cacher de honte. À la place, elle se retira brusquement des lèvres de son partenaire et la bouche entre-ouverte, elle eut le souffle coupée alors qu'une vague était en train de l'envahir. Elle avait l'impression que la mort venait la faucher, elle était en train de perdre pied et elle devait avouer qu'elle aimait cette sensation...c'était si agréable de prendre plaisirs...d'arriver jusqu'à l'ultime attente...Faye se mit à trembler de partout, les frissons ne s'arrêtaient d'envahir chaque parcelle de sa peau. Elle percevait la pression de son bassin qui encerclait le membre ardent qui était pris de spasme, chaque contraction envoyait des milliers de décharges dans le corps de la jeune femme.

Ses dents enfoncées dans sa lèvre pour retenir un maximum les cris de jouissances qu'elle poussait inconsciemment, elle discernait parfaitement son liquide brulant s'échapper de son intimité, coulant contre celle de son amant. Puis, elle ferma les yeux pour rester contre Yamato, elle avait le visage en feu et honteuse de ne pas avoir pu se retenir, elle essayait de rester aussi vive qu'auparavant malheureusement, à fois qu'elle sentait le membre la pénétrer, elle était en proie à d'infimes tressaillements qui venaient alourdir un peu plus ses membres déjà fatigué par le pic de plaisirs qu'elle avait vécu à l'instant. Puis d'un seul coup, il se mit à aller de plus en plus vite et Faye pouvait se sentir serrer le membre le plus fort possible sous les frottements intenses qui lui provoquaient un plaisir sans nom et tout à coup, la jeune femme ravala un cri de surprise en percevant quelque chose de chaud, quasiment brulant s'immiscer en elle. Stupéfaite par cette sensation étrange et paralysée par tous ce plaisir qu'elle venait de vivre, elle relâcha enfin la pression de ses mains des omoplates du sniper pour se contenter de joindre ses doigts derrière la nuque à la peau hâlée.

Collant son visage trempée de sueur contre l'épaule qui l'était tout autant, elle apprécia le contact froid que provoquait leurs transpirations, Faye essayait de ne pas penser aux quelques gouttes de liquide qui perlaient au niveau de son bas-ventre pour tomber ensuite en silence, bien qu'il était impossible de l'entendre, elle se sentait gênée d'être aussi humide. Les yeux relevés vers Yamato, elle l'observa de longues secondes avant de glisser l'une de ses mains sur le visage de celui-ci, elle lui caressa tendrement la joue avant de passer son index sur les lèvres sensuelles, ce simple contact la fit frémir. « ... » Ouvrant la bouche, elle la referma aussitôt, car elle ne savait pas quoi dire et son coeur affolés dans sa poitrine lui enlevait toute la force capable de la faire parler. À la place, elle se contenta de regarder son partenaire dans le silence le plus complet seul les battements de son coeur contre ses tempes et leurs respirations spasmodiques venaient prouver qu'ils étaient encore en vie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Retour aux sources.[PV Faye]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Retour aux sources.[PV Faye]
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» [FB 1623] Retour aux sources du savoir
» Retour aux sources ou comme s'éclypser en toute discrétion ?
» Nathou et Syb,retour aux sources{Choupinet'
» Petit retour aux sources [Terminé]
» Retour aux Sources et aux Champs [PV]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: "Autres zones"-
Sauter vers: