Des morts avides de viande fraîches font règner la terreur dans la ville de Tokyo, pensez vous pouvoir survivre dans ce milieu hostile à toute forme de vie ou plus aucune loi n'as effet?



 
AccueilMembresCalendrierFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion
Le forum change d'adresse : http://rotd-rebirth.forumactif.com/ " Venez nombreux! "

Partagez | 
 

 Piste d'atterissage N°03 - Arrivé de Marcus Rivers

Aller en bas 
AuteurMessage
Marcus Rivers
Survivant(e)
avatar

Messages : 14
Date d'inscription : 12/05/2010
Age : 30
Localisation : Reims

Feuille de personnage
Taille: 1m84
Date RP:
Arme(s) :: M4 - Beretta 92F/FS

MessageSujet: Piste d'atterissage N°03 - Arrivé de Marcus Rivers   Dim 23 Mai - 17:25

Jour 2 ,Heure 11 de la contamination
Tokyo Sud, Base Militaire
Piste d’atterrissage n°03


* Quand on s’engage dans les Forces Spéciales, on vous dit que vous êtes l‘élite. Que vous êtes prêts à faire face a n’importe quels ennemis…….. Cependant rien ne m’ avez préparé à ça….. *

Sergeant-Major Johnson : « Allez mes cailles, c’est plus le moment de pioncer. Bienvenue en Enfer! L‘activité principale de la région en cette saison c’est - Tir bien ou on te bouffe - n‘hésitez pas à vous abonner, c‘est un marché en pleine expansion » en ricanant tout en mâchant son cigare, Made In Cuba.

Il ouvrit les yeux et jeta un regard à droite et à gauche pour reprendre ses esprits. Autour de lui se trouvait une bonne trentaine de soldat venus des quatre coins des Etats-Unis renforcer la position avancée Américaine. Il regarda par le hublot et aperçu la Base Militaire en contrebas.

Le Bâtiment Principal se trouvait au milieu des Installations, avec sur ses côtés les quartiers des Officiers. Derrière l’on pouvait voir les quartiers des Sous-officiers. Juste en face, il y avait le Bâtiment Véhicule avec son réseau de hangar Chinook, Blackhawk et ses garages Hummer.
Une piste d’atterrissage s’étendait sur toute la longueur du réseau de hangar avec à son extrémité la tour d’observation. Un bâtiment un peu a l’écart du Quartier Général, avait des miradors positionnés à chacun de ses coins. C’était l’armurerie, le point le plus sensible de la Base.
Une autre bâtisse, plus importante était entourée pour les nombreux quartiers des militaires du rang, l’Infirmerie. Une énorme aire était réservé pour l’accueil et le secours des éventuels survivants
.


Toute cette installation était sous bonne garde avec un mur d’enceinte, renforcée par des miradors équipés de mitrailleuses M60 et de projecteurs.

Le Chinook amorça sa décente.

Sergeant-Major Johnson : « Allez mes mignonnes, bouger moi vos gros culs hors de ce coucou et que sa saute! » ricanât t’il.

A peine sortit du CH-47 Chinook, les ordres arrivaient de tout les côtés sur le tarmac. Juste le temps de récupérer son paquetage et de suivre la longue colonne vers le bâtiment principal.

Les pistes d’atterrissage étaient dans un état pitoyable, les Chinooks et Blackhawks décollaient, atterrissaient sans cesses. Il y avait un nombre incalculable de personnel civil et militaire qui courait dans tout les sens. Il fallait regarder le visage de tous ces jeunes soldats, paniqués, effrayés a l’idée de passer ces murs et de se retrouver en gibier de foire.

Malgré l’atrocité de la situation certain civils sont venus sur la piste applaudir les nouveaux arrivants.
C’était comme s'ils passaient un engagement avec eux, ils les aideraient a tenir la Base en état de fonctionnement et en retour ils devaient leur rendre leur vie d’avant.
Cette rencontre redonna du courage a tout le monde et certain même on laissé un sourire s’échappé de leur visage.
Ce n’ai qu’une fois arrivés prés du bâtiment principale qu’ils ont réalisé dans quelle merde ils étaient réellement. Juste a l’entrée des militaires en tenue NRBC armés de MP5 les attendaient.

Leur tenue était de couleur vert foncé, avec une visière translucide. Il y avait une bombonne d’oxygène fixée dans leur dos.

Sergeant NRBC : « Grade, Prénom, Nom, Matricule », annonça-t-il d’un ton ferme.

Rivers : « First Sergeant Marcus Rivers, 05 254 10887 »

Le Sergeant fit signe de la main pour lui indiquer la voie a suivre.

Sergeant NRBC : « Le Général vous attend en salle de Briefing, Sir »

Dans le couloir menant à la salle de Briefing, il y avait des postes de télévision tous les deux cents mètres. Au moment où Rivers passa devant l’uns d’eux, la chaine d’information locale diffusait encore les images de ces personnes en train d’être éviscérées, déchiquetées par ce que les gens on pris l’habitude d’appeler « Zombies ». La régie de la chaine finit le reportage avec un arrêt sur image, un gros plan sur l’horreur qui les avaient tous fait venir ici. Au bout du couloir il remarqua des grandes portes en acier gardées par des militaires NRBC, une ligne jaune délimitait un périmètre de sécurité autour de celle-ci.


* A quoi peuvent bien servir ces bombonnes? L’air n’est pas contaminé…. *

Sergeant-Major Johnson : « Allez mes poussins, pas de temps a perdre avec les crocos. »

Caporal NRBC : « Désolé Monsieur mais seul les personnels accréditées sont autorisées à pénétrer dans cette zone. »

Rivers : « First Sergeant Marcus Rivers, voici mon autorisation », répondit-t-il en donnant son ordre de mission.

Caporal NRBC : « Veuillez m’excuser Sir, vous pouvez passer. »

BRIEFING D'ARRIVEE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Piste d'atterissage N°03 - Arrivé de Marcus Rivers
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Arrivée de Houille
» La Reine est arrivée. Prosternez-vous. (Dante)
» Henriette d'Angleterre . Madame est arrivée
» Chapitre ll : L'Installation (suite de l'arrivée de C.) [PV: Siparti]
» Zorro est arrivée... sans se presser.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: "Autres zones"-
Sauter vers: