Des morts avides de viande fraîches font règner la terreur dans la ville de Tokyo, pensez vous pouvoir survivre dans ce milieu hostile à toute forme de vie ou plus aucune loi n'as effet?



 
AccueilMembresCalendrierFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion
Le forum change d'adresse : http://rotd-rebirth.forumactif.com/ " Venez nombreux! "

Partagez | 
 

 Décidément c'est pas trop mon jour... [Début de l'horreur]

Aller en bas 
AuteurMessage
Aerin Faith
Survivant(e)
avatar

Messages : 50
Date d'inscription : 29/07/2010
Localisation : DTC !

Feuille de personnage
Taille: Environ 1M70
Date RP: Jour 2, 6h-8h
Arme(s) :: Une batte de baseball cloutée endommagée

MessageSujet: Décidément c'est pas trop mon jour... [Début de l'horreur]   Ven 13 Aoû - 2:29

[Bin zut, c'est mon entrée]

C'etait une journée qui commençait si bien. Le réveil-matin commençait à entonner la peu célèbre chanson de Raffi : Banana Phone.

*Ring-ring-ring-ring-ring-ring, banana phone, I've got this feeling, so appealing,
for us to get together and sing. Sing ! *


La pièce était dans un désordre où même une chatte ne retrouverait pas ses petits, sombre pièce éclairée par la faible lumière franchissant le poussiéreux store. Dans celle ci, on y trouvait un miroir mural rougit par le temps, une table basse, où se trouvait d'ailleurs le reveil, un verre à moitié vide et quelques pilules. C'est ce que prenait l'adolescent le matin pour éviter de "buger" durant la journée. Le lit, quand à lui, était à son emplacement habituel : Contre le mur, perpendiculaire à la fenêtre et la porte. Aerin y était en phase de réveil. Celle où l'on a l'impression d'être déjà levé, le pré-rêve étrange. Il était temps de se lever.

*donana phone !It grows in bunches, I've got my hunches, it's the best! Beats the rest! Cellular, modular, interactivodular!*

Péniblement, l'adolescent se leva de son lit, attrapa au vol quelques affaires poussiéreuses posées sur le sol. Son style, il s'en fichait totalement. L'avis des autres aussi. Personne n'irait le lui reprocher... A peine après avoir rapidement déjeuné, lavé avec ce qui lui passait sous la main de propre, habillé que le voilà parti en direction de son lycée. Une journée qui commençait normalement, vous disais-je !


--------------------------------------------------------------

*Aaaah... Ma tête.*

Il s'était évanoui. Où était il ?Quelle heure était il ?Qu'est ce qui s'était passé ? C'est comme... Aerin, encore un peu dans les vapes, se traina vers le mur. Peu à peu, tous ses souvenirs lui revinrent. Le cours de Bio, interrompu par cette voix, semblant à la fois si calme et si douce... Au début.

*Votre attention s'il-vous-plaît*

La voix lui résonnait encore dans la tête, à croire qu'il ne l'oublierais plus jamais. En relevant la tête, il s'aperçut un long filet de sang qui coulait le long de sa joue, avant de s'égoutter sur le sol. C'était le choc. Le choc avec la porte, toute cette histoire revenait. Pourquoi s'était il prit la porte, déjà ?

* tout les élèves et le personnel est prié d'évacué immédiatement le bât... Hey mais qu'est-ce que vous... Raaah Ta gueule...*

Évaluant rapidement la situation, il constata qu'il se trouvait encore dans la salle de cours de Biologie. Toutes les affaires des élevés étaient là, comme si... Comme si ils avaient tous disparus, en quelques secondes, envolés vers d'autres cieux.

*Pokémon...Non ! lâchez-moi !*

Presque tout lui était revenu. Cette voix venait de l'interphone. C'était la direction qui avait parlé, et qui avait causé toute la panique. Les élèves, les profs, tout le monde étaient partis et l'avait abandonné pour mort à terre. Pourquoi ...? Pourquoi toute cette agitation, au fait ? Aerin tenta de se lever. Il fallait faire quelque chose, qu'il aille à l'infirmerie, appeller les pompiers, la gendarmerie, se rappeler de ce qu'il avait oublié. Il tenait à peine sur ses jambes. En tournant la tête en direction de la porte, il put faire une autre découverte.
La marque ensanglantée sur la porte, c'était son crâne. Dans l'agitation, il avait été violemment projetés contre la porte, laissant une marque sanglante.


*Votre attention s'il-vous-plaît... tout les élèves... Merde, il faut que je mange un truc d'urgence.*

Il était debout, faible mais debout. Afin de sortir, et tout en se tenant à l'aide d'une main sur le mur, il agrippa la poignée de la porte, la fit pivoter et poussa. Bloquée. C'est ce qu'il put remarquer, le choc avait été si fort que la porte s'était bloquée de l'extérieur. Il n'allait pas être condamné à rester dans cette salle, pas question, trop faim pour ça. Il fallait que... Se rapprocher de la fenetre, Aerer un coup, demander de l'aide à quelqu'un qui pourrait l'entendre de là haut. Aerin se rapprocha donc péniblement de la fenêtre. Bloquée, elle aussi.

*Putain de bordel de merde.*


Tant pis pour la suite. Par pur réflexe, l'adolescent attrappa la chaise la plus proche de lui, et le plus violemment possible, il la lança contre la fenêtre, dans un assourdissant cri de rage. La fenêtre ne voulait pas opposer d'arguments contradictoires, et céda sur le champ.

*Banana phone, I've got this feeling, so appealing... De l'air, enfin de l'air !*

C'est en s'approchant qu'il se rappella de tout. TOUT. Dehors ?Une espèce de rassemblement sanglant de cannibales, de monstres avide de chair fraiche à même le sol. De hauteur, il put reconnaitre Andréas, un de ses camarades de classe, se faire dévorer par un des surveillants et, ironie du sort, par sa petite amie... Il restait encore quelques survivants, dehors. Enfin pas vraiment survivant, disons plûtot ceux encore en état d'hurler pendant qu'ils se faisaient dévorer. Encore un peu plus loin, au niveau des parkings, il put encore apercevoir son professeur de musique, apparemment encore en vie. Armé d'une arme à feu, il avait l'air de tenter de se donner la mort et apparemment, il avait réussit. Dans cette sorte de monde parallèle, cet enfer Terrestre, Aerin ne pouvait plus y décrocher son regard, à la fois fasciné et terrifié de ce qu'il voyait. Il eut un petit rictus à ce moment précis : voir ses camarades mourir ou entre-dévorer lui rappelait "Battle royale". Nerveusement, il éclata de rire avant de reperdre progressivement connaissance. Un sommeil bien mérité, dis on.


[J'pars en vacance, amusez vous bien, mais pas trop]
J'ai l'impression d'être le seul à comprendre mon texte...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aerin Faith
Survivant(e)
avatar

Messages : 50
Date d'inscription : 29/07/2010
Localisation : DTC !

Feuille de personnage
Taille: Environ 1M70
Date RP: Jour 2, 6h-8h
Arme(s) :: Une batte de baseball cloutée endommagée

MessageSujet: Re: Décidément c'est pas trop mon jour... [Début de l'horreur]   Dim 22 Aoû - 22:54

[La suite est là, bien qu'elle paraisse étrange]

Qu'est ce qui est pire que de se retrouver dans une classe vide, a moitié en sang, et ce pendant une attaque de mort vivant ? Se retrouver dans une classe vide, a moitié en sang pendant une attaque de mort vivant et en ayant le générique de Pokémon dans la tête.
Lentement, Aerin émergea de son sommeil forcé, comme une rose. Enfin une rose ensanglantée, puisqu'il put remarquer que sa blessure a la tête avait eu le temps de couler doucement le long de son crâne, pour faire une belle flaque rouge sur le carrelage de la pièce. Il n'avait pas le temps de s'en occuper pour le moment et s'essuya avec sa manche. Il se releva, sans pour autant trop se presser, respira un graaaand coup et regarda à nouveau par la fenêtre...
Personne.
Où étaient passés les morts ?Les zombies ?Tous ces êtres inanimés avaient pris la fuite ! A présent il ne restait que le sang à terre et au loin des ombres bougeait, des ombres que n'arrivait pas à distinguer l'adolescent. C'est en regardant de plus près qu'il découvrit ce qui allait surement lui sauver la vie. Au loin une voiture, portière ouverte, avec les clés, l'attendait patiemment. Si il reussissait à l'atteindre pour lui c'etait terminé. Seulement il fallait faire vite, un autre survivant pourrait avoir la même idée...
Et tout en songeant à ça, son ventre faisait du bruit. Il avait faim. Presque rien mangé le matin, Le midi s'annoncait sans repas au self, même si le cuisinier tenait à son travail... Pour manger, il fallait sortir d'ici !
A coup de chaise, 5 en tout, la porte finit par ceder, et Aerin put sortir. Au passage, il avait pris tous les objets de valeur présent dans les sacs, à savoir une montre et un Ipod avec des écouteurs.


--------------------------------------

Errant dans les couloirs du premier étage, il cherchait des survivants dans chacune des salles et sur les 15 présentes, 14 étaient vides. Il arriva devant la dernière, et, compta trois secondes avant d'ouvrir violemment la porte.
Ca n'etait pas ce qu'il attendait.
Par terre, un adolescent, encore un autre, et comme Aerin, laissé pour mort. A la difference près que LUI était reellement mort. En s'approchant, il remarqua l'énorme trou dans sa gorge qui avait été réalisé par un talon aiguille. Il aura été tué sur le coup, pietiné. Le premier reflexe d'Aerin aura été de fouiller ses poches dans l'espoir de trouver quelque chose à manger... Rien, et cela ne l'étonna pas. Cet eleve avait la réputation de tout oublier chez lui.


*putain, j'ai tellement faim, je vais quand même pas le bouffer...*

Cette idée lui traversa l'esprit, comme une flèche, et se planta dans la cible. Et pourquoi pas ?Maintenant que les lois n'etaient pas appliquées, pourquoi pas ?Si ca se trouve il n'y aurait rien d'autre à manger, et il n'est pas contaminé... Mais le problème est qu'il n'avait pas de couteau ou tout autre type d'objet coupant, il allait devoir les couper avec ses dents. Les dents sont plus durs que la chaîr (Tu sais ici on aime que la bière)...
Il s'agenouilla près du corps. Il s'executa, le plus calmement possible. A l'aide de ses dents, il arracha un lambeau de chair du cou du mort, faisant un peu jaillir du sang sur ses habits, son visage et sur le sol. A présent, il ressemblait à un parfait zombie !Pour ce qui était du goût, la peau était particulièrement difficile à manger, et la chair n'avait pas "Le goût de poulet qu'on entend dans les livres comiques"... C'est... Spécial. Mangeable si on ne sait pas ce que c'est, d'ailleurs Aerin ne tarda pas à recracher la viande qu'il n'avait pas avalé, puisqu'elle eut l'effet escompté : Lui couper l'appetit, littéralement.


- Putain je m'en suis foutu partout...

C'est la seule chose qu'il trouva à dire car, en fait, il n'avait pas désapprecié totalement et craignait d'avoir a regretter son geste si celui ci était le début d'une vie de cannibale, il préfera ne plus y penser. Maintenant qu'il avait mangé, il fallait redescendre. Après avoir dit au revoir au reste de sa pitance, il sortit en claquant la porte. Apparemment un peu trop fort. Un grognement ? Non. Un râle ? Ca ressemblait aux deux. Au loin, au fond du couloir, une ombre. Elle semblait s'avancer vers lui.

*Mais...*

C'etait apparement un élève, puisqu'il avait un uniforme scolaire en lambeau. C'etait une femme, aux longs cheveux variant à la lumière du Noir au Marron foncé. Elle avançait si lentement, en traînant les pieds. Ses dents étaient... Elle n'avait pas de machoire.

- Et Merde !

Et c'est dans l'autre sens qu'il commença à courir. Malgré l'absence de moelle épinière de la jambe de la jeune zombie, elle se débrouillait plutôt bien pour marcher... Enfin bref.

- Merde !Merde !Merde !

Voilà où ils se cachaient tous. Ils étaient en train de monter !Tous les zombies risquaient de se ramener d'un instant à l'autre, comme une horde sauvage !Avide de chair fraiche, il risquait de ne pas faire long feu, ils allaient pouvoir le pister à l'odeur. Il pouvait fuir mais pas se cacher ! C'est à ce moment que les idées les plus stupides viennent à l'esprit.


*Il n'est pas question de mourir comme ça !Je veux mourir avec de la bonne musique au moins !*


Cas desespéré de la nature, il sortit de sa poche l'ipod recemment trouvé, mit les écouteur et enclencha n'importe quelle musique A FOND. Il tomba sur une musique Française. Cela faisait partie des 3 langues qu'il connaissait : Le français, L'américain et Le Japonais, un peu. La musique parlait pour ne rien dire : De tabassage de nain, envoyés très très hauuuuut, de chasse, de bière, de testicules et de méchanceté. Trop bien.

Les quelques zombies furent esquivés, pourtant Aerin passa à deux doigts de se faire chopper par l'un d'eux. L'escalier était proche, et c'est dans un magnifique solo qu'il finit par les atteindre. Et fit une autre étonnant découverte.
Un survivant, dans les escaliers, tenant une sorte de lampe dans la main, apparement blessé. C'etait un de ses camarades de classe, et tourna la tête pour aperçevoir Aerin. Croyant d'abord rencontrer un zombie, il pointa la lampe vers lui, comme pour se défendre.


*Ca, c'est une idée !*

Il lui fallait une arme, comme ça plus besoin de fuir, il pourrait au moins se défendre !Il s'arreta bien vite de penser, au moment où le survivor lui envoya un coup de lampe dans laggle. Pile sur sa blessure, quelque chose de bien douloureux, et pour dire, Aerin cria de douleur, mais sans l'entendre avec sa musique. Un désir de vengeance lui parvint, et, dans un geste vif il poussa l'autre Etudiant déjà bien amonché dans les escaliers. Celui ci tomba comme un pantin désarticulé.


*J'frappe des nains, j'frappe des nains parce que j'suis mé-chant !*

La musique allait bien avec la situation, et en plus elle couvrait les hurlements de douleur du survivant disloqué. Crier était la pire chose à faire dans ce moment là, d'autres ombres apparaissaient en bas de la cage d'escaliers. D'autres zombies.. Ils commencèrent à dévorer l'autre étudiant (Hop !Un concurrent en moins !), et Aerin profita de cette situation pour descendre, pendant qu'ils mangeaient... Et ramassa la lampe.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Décidément c'est pas trop mon jour... [Début de l'horreur]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une mission décidément très fatigante !
» .: Décidément, quelle drôle d'histoire ✩ PV. Salem & Clove :.
» "Décidément on se croise souvent" [Kelly Johnson / WooHyun Kim][Terminé]
» Décidément, les temps comme les oeufs sont durs [libre]
» DIANDRA † La vanité, c'est décidément mon péché préféré. C'est tellement fondamental. Le narcissisme, c'est notre propre opium.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: " 1er étage "-
Sauter vers: