Des morts avides de viande fraîches font règner la terreur dans la ville de Tokyo, pensez vous pouvoir survivre dans ce milieu hostile à toute forme de vie ou plus aucune loi n'as effet?



 
AccueilMembresCalendrierFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion
Le forum change d'adresse : http://rotd-rebirth.forumactif.com/ " Venez nombreux! "

Partagez | 
 

 Rencontre Fortuite (PV:Vassili & Saori)

Aller en bas 
AuteurMessage
Vassili Pavlitchenko
" Chien enragé "
avatar

Messages : 87
Date d'inscription : 15/12/2009

Feuille de personnage
Taille: 1m83
Date RP: J1
Arme(s) :: Colt M4 SOPMOD (30/60), Beretta 92F/FS (15/15) et couteau de combat.

MessageSujet: Rencontre Fortuite (PV:Vassili & Saori)   Dim 20 Déc - 11:25

Grinçant des dents, le mercenaire avait quitté ses employeurs dès que la nouvelle annonçant que des monstres aisément qualifiable par « zombies » fut transmise par la radio locale. Son plan était simple, trouver un avion et partir vers la Norvège pour rejoindre le QG de la ПеруЧаохгр. Malheureusement pour Vassili, le pont qui permettait un accès rapide à l'aéroport depuis la base du SRT était complètement bouché à cause du vent de panique qui avait naturellement touché la population tokyoïte. Le russe fut donc obligé de complètement contourner la baie pour espérer être capable d'atteindre l'aéroport. Cela faisait maintenant deux heures qu'il était dans les rues. Vassili faillit être percuté trois fois par des voitures roulant à pleine vitesse et aperçu de nombreuses boucheries sur son chemin. Mais les monstres ne firent que rarement attention à Vassili, il marchait d'un pas trop vif pour que les putrides créatures qui dévoraient les vivants puissent mettre la main sur le mercenaire. Vassili ne vint en aide à personne sur son chemin, il abattit même un homme et une femme qui jetèrent leur enfant aux monstres pour pouvoir s'enfuir.
 « Fait chier, si ces saleté sont comme dans les films d'horreurs... J'vais faire comment pour pas finir par manquer de balles... »
Quelque peu perdu étant donné qu'il ne connaissait pas vraiment la ville de Tokyo, il monta sur la carcasse d'une voiture complètement écrasé contre un mur avec l'espoir de se trouver un point repère. Soudain une mains ensanglantée sortit du cadavre du véhicule pour se saisir du talon de Vassilis. La forte poigne de la morte-vivante emprisonnée dans son tombeau de métal surpris le mercenaire qui tenta de s'en défaire cassant la totalité des doigts s'ayant emparés de son pied. Puis voyant la tête sans émotions et sans vie du zombie s'approcher dangereusement de l'extérieur de la voiture, Vassili fit explosé le crâne de ce qui fut jadis une femme en lui logeant une balle entre un œil et un orbite vide.  « Bon plus que 27 munitions... Plus mon pistolet... Saleté de zombies de merde! »Trois coups de feu retentir très près de la position où était le russe. Étant donné son passé, il identifia très clairement le fait que c'était un petit calibre. Une occasion en or pour lui. Si des gens défendait un petit appartement, cela voulait dire que le nombre de zombies présent à l'intérieur était pour l'instant nul ou presque. Et en passant par les balcons, Vassili économiserait sans aucun doute ses munitions. Sans compter la vue que cela lui donnerait pour retrouver son chemin vers l'aéroport. Ce fut sans perdre de temps que le mercenaire débarqua de la carcasse de voiture sur laquelle il s'était perché et se dirigea vers la source du bruit comme les morts-vivants autours de lui, mais plus rapidement. Il entra aisément dans l'immeuble dont les portes vitrées étaient maintenant brisées et monta quatre étage, faisant un croche-pied à un zombie au passage. Puis il s'engouffra dans le couloir où s'alignait une rangée de porte à sa gauche et une autre à sa droite. C'est avec la canon de sa M4 pointé droit devant lui que Vassili entra dans l'appartement dont la porte était trouée en trois endroits. Il l'ouvrit d'un coup de pieds et abattit le zombie devant lui. Il s'avança prudemment de quelques pas, entra dans une chambre pour s'assurer qu'il n'y avait plus de mort-vivant, puis il sortit de la chambre et se dirigea vers le balcon avant de brusquement faire volte-face suite à un léger bruit métallique provenant de l'entrée de l'appartement. Voyant que ce n'était qu'une jeune fille, il abaissa son arme.  « Mais t'es folle ou quoi? J'aurais pu te descendre! »


Dernière édition par Vassili Pavlitchenko le Jeu 24 Déc - 6:13, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saori Aoki
Adulte/Modérateur
avatar

Messages : 205
Date d'inscription : 19/12/2009

Feuille de personnage
Taille: 1 mètre 52
Date RP: 2 jour, 6h/8h
Arme(s) :: Nada

MessageSujet: Re: Rencontre Fortuite (PV:Vassili & Saori)   Dim 20 Déc - 12:17

Tant bien que mal Saori avait atteint l'immeuble en face, elle n'était maintenue en l'état que par la puissance inconstatable de l'adrénaline que la peur lui donnait. Un rapide coup d'œil signala à la jeune fille que l'endroit était visiblement désert et son ouïe parasité par le bourdonnement du aux coups de feu qu'elle avait tiré ne pouvait pas contredire cet état de fait. Toute la pression, toute la peur retombèrent... Elle était seul dans cette petite chambre rose et féérique, surement celle d'une enfant. Les papier-peints étaient joncher de fleurs rouge, bleu et verte. un lit superposer servit de support à la jeune fille tendit que ses force l'abandonnait, elle était prit au piège dans l'illusion de sécurité que lui donnait la pièce.

Alors que toute sa journée peu à peu refaisait surface, ce qui devait arriva. Elle repensa à cet homme dévoré, ensanglanté, zombifié... Elle se souvient de son insoutenable regard vide, de son lugubre râle, elle se souvient de ses chairs pendantes, de ses intestins libre de toute étreinte et de ses fluides corporels qui traçait sur le sort de sordides peintures...

Il ne lui en fallût pas plus, ce dont son corps s'était refuser il y a encore peu, lui prit les entrailles, l'horreur, le dégoût, surement un peu de tous ça. La crispation et la gêne remontèrent lentement saisissant de douleur chacun de ses organes et puis elle ne put résister d'avantage, elle vomit toute cette peur, tout ce dégout et tout ce malêtre...

Cette chambre alors ressemblait en tout point à son esprit, un petit cocon rose et douillet entacher par un vison dégoutante...

Elle était épuisée et les larmes vinrent choir le long de ses joues blafarde, tendit qu'elle se maintenait debout tant bien que mal grâce au lit superposé.

Mais sa raison ne s'était pas encore éteinte, et sa volonté de survivre non plus! Il ne fallait pas rester en ce lieux, il ne fallait pas s'apitoyer sur son sort, il fallait le retrouver...

C'est à ce moment précis qu'elle entendit le son d'une arme à feu, le bourdonnement de ses oreille avait presque disparue, seule subsistait un léger pincement aigüe qui ne connaissait aucune discontinuité. Elle put donc localiser approximativement le coup de feu qui devait venir de son appartement, ou bien c'était tout simplement qu'elle voulut suffisamment que ce coup de feu provienne de son appartement pour s'en convaincre...


*C'est peu être lui*
se disait-elle

*Il faut que ce soit lui*

Les acrobaties qui lui avaient permit de se mouvoir jusqu'à cette pièce avaient reçu une aide inestimable de la gravité et de l'adrénaline. Maintenant ses forces l'avaient quitté et la gravité jouait contre elle. C'est donc avec peine qu'elle se hissa sur l'escalier de secours pour remonter jusqu'à cette petite fenêtre qui lui avait permit de fuir. Elle entra prudemment dans l'appartement, ne voulant pas recroiser ce monstre humanoïde, elle s'avança de plus en plus précautionneusement vert la porte d'entrer.

Puis elle le vit cette abominable créature dont le cerveau sortait partiellement pour se répandre sur le parquet. Elle reconnue alors l'arme de son père qu'elle avait lancé sur le monstre et se précipita dessus pour la récupérer, malheureusement elle se rapprocha bien trop du cadavre et alors qu'elle tenait l'arme en main un haut le cœur la prit, et luttant pour ne pas se laisser dominer par son dégout elle laissa larme choir sur le sol dans un léger fracas métallique.

alors qu'elle ramassa l'arme de nouveau, un homme surgit dans son dos parlant d'un ton sec, la surprise prit de nouveau la jeune fille qui laissa encore choir l'arme au sol.

Vassili: « Mais t'es folle ou quoi? J'aurais pu te descendre! »

Un main sur le cœur, elle haletait, et remerciait le ciel de ne pas être cardiaque. elle ravala péniblement sa salive avant de dire d'une voix faible et peu assurée:

Saori: "Vous... vous n'êtes pas ... Papa! Que faîtes vous ici?


Dernière édition par Saori Aoki le Dim 20 Déc - 22:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vassili Pavlitchenko
" Chien enragé "
avatar

Messages : 87
Date d'inscription : 15/12/2009

Feuille de personnage
Taille: 1m83
Date RP: J1
Arme(s) :: Colt M4 SOPMOD (30/60), Beretta 92F/FS (15/15) et couteau de combat.

MessageSujet: Re: Rencontre Fortuite (PV:Vassili & Saori)   Dim 20 Déc - 12:46

"Vous... vous n'êtes pas ... Papa! Que faîtes vous ici?
Dès qu'il entendit cela, les épaules de Vassili tombèrent, indiquant de ce fait que la réponse devait être évidente, du moins pour lui car après tout le russe n'avais jamais vraiment été empathique durant sa vie. Il fit un ou deux pas en direction de la jeune fille et lâcha le garde-main de son arme pour pointé le cadavre entre lui et elle de sa main gauche. « Moi j'tente de pas me faire bouffer par ce genre de saloperie en me trouvant un chemin hors d'atteinte pour ces saleté. J'vois pas ce que je pourrais faire d'autre fillette... » Le russe fit quelques pas en arrière et ouvrit une autre porte pour la refermer lentement et pointa ensuite la jeune fille avec sa main libre.
 « D'ailleurs fillette tu devrais en faire de même, avec tes deux balles restantes dans le revolver que tu viens d'échapper et la serrure de cet appart bousillé, crois moi tu ne feras pas long feu ici. » Vassili passa sa tête par l'embrasure de la fenêtre d'où la jeune fille était sans aucun doute entrée. Le mercenaire lacha sur un murmure le mot:[/b] « Merde... »[b] Puis il regarda quelques secondes celle qui était encore prêts du corps mort. Il lui fit signe de s'approcher et lorsqu'elle s'éxécuta craintivement il demanda: « Euh... T'es passée par là?... J'veux dire, tu sais comment éviter les zombies en passant par le ciel... Euh non... J'veux dire les airs, désolé pour mon pauvre japonais. Tu sais comment ne pas te faire bouffer en passant par les... comment vous dites déjà... Ah les balcons, tu sais comment passer en utilisant les balcons? »
Dès que la japonaise répondit à la question du russe, il alla sur le balcon et s'accroupit pour garder son interlocutrice bien en vue. « J'ai un contrat pour toi... Non désolé. Un marché! Oui marché! J'ai un marché pour toi. Tu me guide parmis les balcons pour pas qu'on se fasse bouffer. Et en échange moi j'm'assure que les zombies ne touchent pas à ta personne. On a un marché ou on n'en a pas? » Dit-il en tendant la main.


Dernière édition par Vassili Pavlitchenko le Dim 20 Déc - 23:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saori Aoki
Adulte/Modérateur
avatar

Messages : 205
Date d'inscription : 19/12/2009

Feuille de personnage
Taille: 1 mètre 52
Date RP: 2 jour, 6h/8h
Arme(s) :: Nada

MessageSujet: Re: Rencontre Fortuite (PV:Vassili & Saori)   Dim 20 Déc - 13:22

Bien Bien un militaire, enfin, c'était mieux qu'un de ces zombie... Elle resta méfiante vis-à-vis de cet homme dont elle ne connaissait rien. et tandis que celui ci s'avançait de deux pas elle recula, pour sa part, d'un pas, elle ne put d'ailleurs pas aller bien plus loin car sa répulsion de la créature qui jonchait le sol l'en empêchait.

Puis l'homme reprit la parole... A ses mots le visage de la jeune fille mua en un air de consternation, apparemment ce n'était pas la réponse qu'elle attendait mais bon elle ne pensait pas tirer grand chose de l'homme et n'insista pas.

Elle se baissa alors pour ramasser son arme, s'assura que la sécurité n'était pas enclenchée avant de le fourrer dans son pantalon à la manière des films d'action. tandis que l'étrange militaire vaquait à ses occupation. Saori était mal à l'aise en sa présence, il faut dire que le ton dur de l'homme et sa cagoule en tête de mort n'aidait en rien...


Vassili:« D'ailleurs fillette tu devrais en faire de même, avec tes deux balles restantes dans le revolver que tu viens d'échapper et la serrure de cet appart bousillé, crois moi tu ne feras pas long feu ici. »

Il n'avait pas tord mais bon elle n'allait pas camper ici il fallait qu'elle retrouve son père, elle priait pour qu'il soit toujours en vie à l'abri dans le commissariat. En ces temps de folie mieux valait garder à l'esprit des penser positives... Bientôt ils se retrouveraient et tout ce cauchemar allait disparaitre... Ou pas.

*Des pensées positives... Des pensées positives... aller garde la tête froide ma vieille*

Saori sortie de sa transe lorsque le soldat l'apostropha:

Vassili:« Euh... T'es passée par là?... J'veux dire, tu sais comment éviter les zombies en passant par le ciel... Euh non... J'veux dire les airs, désolé pour mon pauvre japonais. Tu sais comment ne pas te faire bouffer en passant par les... comment vous dites déjà... Ah les balcons, tu sais comment passer en utilisant les balcons? »

Saori ne répondit pas toute suite elle voulait être sure d'avoir bien compris ce que voulait dire le soldat mais elle avait beau chercher, il voulais bien parler de balcon...

La réponse s'imposa alors à elle comme une évidance et son ton traduisit clairement cet état de fait:

Saori:"Et bien il suffit de sauter de l'un à l'autre, ceux qui donne sur la grande rue son assez proche les uns des autres dans ce pâté de maison, mais ce dernier n'est pas vraiment très grand vous n'irez pas loin comme ça"

Saori ne sut pas s'il s'agissait de son air songeur qui fit penser au soldat qu'elle avait peut être la solution à ses problèmes, mais celui-ci enchaîna sur:

Vassili:« J'ai un contrat pour toi... Non désolé. Un marché! Oui marché! J'ai un marché pour toi. Tu me guide parmi les balcons pour pas qu'on se fasse bouffer. Et en échange moi j'm'assure que les zombies ne touchent pas à ta personne. On a un marché ou on n'en a pas? »
Dont l'homme appuya la demande avec une poignée de main...

Saori hésita un peu l'air dubitative, mais très vite elle compris que cette proposition était la meilleur chose qui lui soit arriver depuis ce matin.
Et puis s'il elle voulait survivre à tout ça elle n'avait guère le choix...

Saori:"Bien si vous n'avez pas peur du vide je vous conduirai par la voie des airs, mais il faudra d'abord monter sur le toit pour savoir par où passer... Enfin vous voyez sauté de balcon en balcon ne nous permettra pas de quitter le quartier il nous faudra forcement marcher un peu pour en changer... Donc pour marcher un minimum sur la terre ferme, il nous faudra localiser les pâtés de maison à emprunter... " Dit-elle en lui serrant la main.

Sans attendre d'avantage, elle grippa à l'échelle pour atteindre de toit...


Dernière édition par Saori Aoki le Dim 20 Déc - 22:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vassili Pavlitchenko
" Chien enragé "
avatar

Messages : 87
Date d'inscription : 15/12/2009

Feuille de personnage
Taille: 1m83
Date RP: J1
Arme(s) :: Colt M4 SOPMOD (30/60), Beretta 92F/FS (15/15) et couteau de combat.

MessageSujet: Re: Rencontre Fortuite (PV:Vassili & Saori)   Dim 20 Déc - 14:10

Vassili suivit la jeune fille et escalada lui-aussi l'immeuble en passant par les escaliers de secours. Un ou deux étages plus haut, une fillette d'environs cinq ans et visiblement infectées brisa une fenêtre pour atterrir à plat ventre entre lui et sa guide. Dès qu'il se rendit compte de l'état de santé de l'enfant, Vassili attrapa le collet et la ceinture du zombie pour la projeter dans le vide. Le russe ne vérifia pas, mais si il l'aurait fait, il aurait vue que la fillette zombie n'avait maintenant plus de tête suite à sa violente rencontre avec le sol quelques étages plus bas. Dès qu'il vu l'air choqué de la japonaise devant lui, il rétorqua simplement: « On a un marché non? Tu me guide et je m'occupe pour qu'il n'y ait aucun mort-vivant qui mette les mains sur toi. C'est notre marché non? » Puis Vassili monta quelques marches. « Monte si tu veux que notre marché tienne encore... » Il replaça un peu mieux son fusil dans son dos et fixa celle qui lui servait de guide droit dans les yeux à travers ses lunettes de soleil.  « Plus vite on est sur le toit, plus vite on est dans une position facilement défendable, tu comprends? » Dit-il en prononçant très clairement le mot « défendable ». « Et j'ai cru comprendre que comme moi, toi aussi tu tiens à ta peau. Alors dépêche et monte! » Le russe était pressé et il avait raison de l'être car il savais que si il devais être face à un zombie de sa taille dans la situation où il se trouvait actuellement, son espérance de vie aurait de grande chance de subir une baisse drastique.


Dernière édition par Vassili Pavlitchenko le Dim 20 Déc - 23:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saori Aoki
Adulte/Modérateur
avatar

Messages : 205
Date d'inscription : 19/12/2009

Feuille de personnage
Taille: 1 mètre 52
Date RP: 2 jour, 6h/8h
Arme(s) :: Nada

MessageSujet: Re: Rencontre Fortuite (PV:Vassili & Saori)   Dim 20 Déc - 15:18

Insouciante de ce qui les entouraient, Saori grimpait avec vélocité l'échelle de secours qui les conduirait au toit. Quand tout à cours la fenêtre se brisa derrière la jeune fille, par réflexe celle-ci se tourna vers le bruit, et...
Quelle ne fut pas sa stupeur, de voir son agresseur! Une petite fille, une enfant, infectée jusqu'au sang, n'avait pour seul but en fondant sur eux, dans un râle caverneux, d'en faire une bonne pitance, et de les faire entrer dans sa transe. Vision d'horreur et infamie,mais par qui tout ça a-t-il été permit? Symbole d'innocence corrompue par l'engeance, venait dans sa démence, d'attaquer notre groupe sans défense?

Non loin de là! Sans vraiment de difficulté Vassili se saisit du petit monstre pour le projeter sur le sol. Pour sa part Saori de le prenait pas aussi calmement. Si même les enfants se mettaient à nous attaquer sans merci, ni compassion, alors c'était vraiment que le monde était devenu fou, plus rien de ce qu'ils avaient connus ne prévalaient. Saori restait la crispée à son échelle la peur au ventre encore une fois elle avait échappé à la mort, mais cette fois elle n'avait rien vue venir, elle n'avait rien contrôlé. Tout c'était passé sous ses yeux, et impuissante elle aurait pu être la spectatrice de sa propre fin.

Bien qu'elle en avait réchapper ce sentiment d'impuissance la tétanisait sur son échelle, elle n'avançait plus, bloquant le passage au soldat qui perdait de plus en plus patience... Insistant, insistant, et instant encore Soari craqua. elle rompue sa transe ce qui eu pour effet de briser la fragile résistance qu'elle opposait à ce raz-de-marrée de sentiment.


Saori: "OUI C'EST BON DEUX SECONDES !!!!!!" hurla-t-elle

Haletante elle se sentait libéré de toute cette oppression...


Saori: "Je... je suis désolé... je ne... je ne voulais pas vous crier dessus"bafouilla-t-elle rouge de honte de son comportement...

Malheureusement la pause fut de courte durer car son crie avait alerté la population zombie du bâtiment qui commençait à s'agiter et à pousser leur lugubre râle...

Le temps était compté et Saori escalada en vitesse le peu qu'il leur restait à parcourir.

Saori: "Au fait moi c'est Saori, Saori Aoki! et vous?" Dit-elle, plus pour détendre l'atmosphère, que par simple formalité de présentation qui leur avait échappé à tout deux.


Dernière édition par Saori Aoki le Dim 20 Déc - 22:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vassili Pavlitchenko
" Chien enragé "
avatar

Messages : 87
Date d'inscription : 15/12/2009

Feuille de personnage
Taille: 1m83
Date RP: J1
Arme(s) :: Colt M4 SOPMOD (30/60), Beretta 92F/FS (15/15) et couteau de combat.

MessageSujet: Re: Rencontre Fortuite (PV:Vassili & Saori)   Lun 28 Déc - 15:45

Lorsque sa guide se mit à crier après que Vassili est lancé le zombies en bas des quatre étages, sa réaction fut immédiate.
 « OUI C'EST BON DEUX SECONDES !!!!!! »
 « CAN YOU JUST SHUT UP YOUR FUCKING MOUTH!!! ALL THE FUCKING FAMILY OF THAT LITTLE BASTARD WILL COME SAY HELLO TO US IF YOU CONTINUE TO CRY LIKE THAT!!! »
Hurla-t-il à son tour à l'encontre de sa guide. En fin de compte ce fut Vassili qui attira un zombie car dès qu'il termina, un long râle provenant de l'appartement d'où avait émergée la fillette zombifiée se fit entendre. Une ombre se détacha de l'obscurité que remarqua le mercenaire pour la mettre en joue et encore une fois hurler;[Russe] « Mais j'viens de dire TA GUEULE!!! »[/Russe] Puis il tira sur le mort-vivant qui s'écroula. Dès qu'il remit son fusil en place dans son dos, il pressa la jeune japonaise qui s'était calmée de monter avec un mouvement de main sans vraiment prêté attention aux excuses qu'elle présentait pour sa crise d'hystérie. Après un léger sprint dans les escaliers de secours pour finalement rejoindre le toit, ce fut la jeune fille qui brisa le silence en se présentant au mercenaire. « Au fait moi c'est Saori, Saori Aoki! et vous? » Si jamais le russe n'aurait pas porter sa cagoule et ses lunettes de soleil, Saori aurait vue qu'il fronça d'un sourcil lorsqu'elle lui demanda son nom, sans doute car il ne voyait pas vraiment l'utilité de connaître quelqu'un dans une pareille, mais il se résigna et se présenta lui aussi. « Vassili... »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saori Aoki
Adulte/Modérateur
avatar

Messages : 205
Date d'inscription : 19/12/2009

Feuille de personnage
Taille: 1 mètre 52
Date RP: 2 jour, 6h/8h
Arme(s) :: Nada

MessageSujet: Re: Rencontre Fortuite (PV:Vassili & Saori)   Lun 28 Déc - 18:00

Bon, ils y étaient... Le toit n'était pas bien haut et il ne pouvait pas voir au delà de quelques maisons qui formait ce quartier.
Ah ce quartier... elle en avait vécu des choses dans ce petit quartier de Tokyo
Rien d'extraordinaire, juste une vie de petite fille avec ses voisins et voisines. Surtout le petit Heizo. Un voisin un peu spéciale avec un problème d'élocution assez drôle. Oh! la vie n'a pas du être facile pour lui mais Saori l'aimait bien, il avait passer la majeur partie de la petite enfance ensemble.
Elle se souvient encore, peut avant qu'il parte, ils avaient, avec quelques amie décidé de faire l'épreuve de leur courage en allant explorer un vieil hôpital désaffecté. Que de souvenir...

Saori s'appuya de tout son poids sur le petit rebord qui bordait le toit, tombant à genoux elle sentit les larmes perler sur le coin de ses yeux. elle se souvenait de tant de chose qui en soit n'avait rien de spéciale mais qui dans un contexte comme celui-ci, tout prenait une sens différent, ainsi comme rien ne pouvait redevenir comme avant les petit chose de la vie et du quotidien nous semble des trésors à jamais perdu dans les limbes.

Elle portait désormais son regard sur les rues, et les immeubles de son enfances pour ne contempler que mort et désolation. Cette fois s'en était fini. Elle ne pouvait plus combattre le chagrin, la peur, et toutes ses émotions inextricablement emmêler qui assaillait la pauvre Saori.

portant ses mains sur sont visage elle tenta tout de même de camoufler ses émotions, mais son passé de calme et de sérénité ne l'avais pas préparer à une tel situation, si bien que n'importe quel individu aurai pu lire sont chagrin à des kilomètres...
En réalité les pleures de la jeune fille ne portaient pas si loin, ses larmes étouffer par ses mains, humidifiaient son visage pâlot, et le son de ses sanglot n'allait guère plus loin que le toit.

Saori était quand à elle plonger dans une sorte de transe où toutes ses forces luttait pour ne pas craquer et perdre la raison car plus elle en voyait moins elle pouvait en supportait elle en venait même à se demander si elle pourrait quitter ce quartier, si elle aurait les forces de se battre jusqu'au lendemain, si ce cauchemar allait prendre fin un jour...

Pour l'heure elle n'en savait rien mais un esprit pessimiste et fataliste s'emparait de ça maigre carcasse, du peut de force qui lui restait lui disant que tout ça, tout ce qu'elle faisait et comptait faire ne ferait que retarder l'inévitable, qu'elle ne pouvait rien face au mal qui avait ravager sa ville, qui avait ravager son quartier, qui avait ravager sa famille...

...Sa famille...

Elle l'avait presque oublier, son père, sa grand-mère, ils étaient peut être encore là quelque part...

A cette instant, une petite lueur d'espoir illumina les ténèbres de son esprit...
Elle allait se battre un peu plus...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vassili Pavlitchenko
" Chien enragé "
avatar

Messages : 87
Date d'inscription : 15/12/2009

Feuille de personnage
Taille: 1m83
Date RP: J1
Arme(s) :: Colt M4 SOPMOD (30/60), Beretta 92F/FS (15/15) et couteau de combat.

MessageSujet: Re: Rencontre Fortuite (PV:Vassili & Saori)   Dim 3 Jan - 9:33

Vassili observa les alentours, un petit quartier résidentiel, quelques maisons et plusieurs bâtiment ne dépassant pas la demi-douzaines d'étages. Le genre d'endroit ennuyant et où les gens sont en temps normal très sensible à une routine... C'était pile le genre d'endroit que le russe haïssait et avec l'apparition récente des morts-vivants dans Tokyo, l'opinion du mercenaire sur ce type d'endroit n'en n'était que renforcé... Et Vassili savait qu'une situation pouvait très aisément être pire et il craignait cela. Quelqu'un de superstitieux aurait très facilement affirmé que le mercenaire avait le mauvais oeil ou tout autre légende sur lui, mais pour le russe ce genre de chose ne se trouvaient que dans les esprits dérangés de malades mentaux. Une ombre d'abord silencieuse, puis bruyante s'avançait rapidement en prenant de l'expansion dans la direction du bâtiment où s'étaient réfugiés Saori et Vassili.
 « Vraaaaaaaaaooooooooouuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuummmmmm!!! »
Le vrombissement fit sursauté le russe qui leva les yeux vers la source de ce bruit. Lorsqu'il vu le Boeing 747 descendre à une aussi grande vitesse, la seule fin possible de la course de l'avion le paralysa ne laissant que ses yeux de mobiles pour observer le crash quelques centaines de mètres plus loin. Dès que la première explosions déchira la carlingue de l'avion une fois qu'il ait touché le sol, ce fut comme un déclic pour Vassili, il se rendit compte que ses chances pour retrouver la Suède par la voie des airs frôlaient maintenant le zéro. Ses deux poings frappèrent violemment le rebord du toit et il les serra tellement fort qu'il aurait pu se casser quelques doigts si il aurait été d'une constitution plus fragile. Malgré ses lunettes, on devinait qu'il fixait les yeux grands ouverts l'endroit où une carcasse de métal brulait environs deux kilomètres plus loin.
[Russe] « MEEEEEEEEEEEeeeeeeeeeeeeeerrrrrrrrde!!! »[/Russe]
Dès qu'il poussa son hurlement, le mercenaire s'affala là où ses poings se trouvaient et regarda d'un air hébété la fumée noire flottée dans le ciel. Il devait se faire à l'idée de devoir rester dans l'une des mégalopole les plus densément peuplé au monde envahit par les zombies. Il tourna lentement sa tête vers la jeune japonaise avec lui et parla avec un ton morne et découragé. « J'imagine que toi aussi tu sais pas comment aller en Norvège sans avion? Si tu sais, ça serait cool de me le dire... » Il étouffa un léger rire et fixa de nouveau la fumée noire. Puis un détail du paysage le frappa, il vu un fourgon du SRT se réfugié dans la cours d'un bâtiment. Dès que cette image fut acheminée de ses yeux à son cerveau, il fit signe à sa guide de regarder dans la direction du véhicule.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saori Aoki
Adulte/Modérateur
avatar

Messages : 205
Date d'inscription : 19/12/2009

Feuille de personnage
Taille: 1 mètre 52
Date RP: 2 jour, 6h/8h
Arme(s) :: Nada

MessageSujet: Re: Rencontre Fortuite (PV:Vassili & Saori)   Mar 5 Jan - 21:20

Saori, n'eut pas le temps de reprendre ses esprit qu'elle se fit éjecter de sa torpeur un un immense vacarme. Surprise, elle ne sus pas trop ce qui lui tombait dessus, cherchant rapidement autour d'elle, elle s'arrêta enfin sur un immense appareil qui survolait le quartier, bien trop bas songea-t-elle.
Elle ne pouvait détacher son regard de l'immense carcasse métallique qui effectuait une course résolut vers une ville chaotique. Elle ne s'y connaissait pas vraiment en type et modèle d'avion, mais elle savait qu'il s'agissait d'un gros porteur, et au vue des dernier évènement la plupart des avions à destination de Tokyo avait du faire demi tour, soit informer de cette situation, soit parce qu'il ne devait plus y avoir grand monde dans les tour de contrôle...
Enfin c'était une supposition... les tour de contrôle aurait fournir au contrôleur un refuge idéale en ces temps de crise.

Le crash de l'avion, le spectacle de son explosion, et la mélodie de sa collision, sortirent rapidement la jeune fille de toutes ses pensées inutiles.
La vue du spectacle apporta à Saori un flot de frisson traduisant son choc face à ce surplut de chaos.
Ne pouvant pas en supporter d'avantage Saori se releva et détourna son regard de l'accident. Elle put alors voir la contrariété de son compagnon d'infortune. Apparemment le dénommé Vasili n'appréciait guère de voir les avions tomber du ciel, ou tout simplement de les voir voler bien trop près de lui.

Toutes ces conjonctures se révélèrent fausse quand l'homme s'adressa à la jeune fille sur un ton morose.


Vasili:« J'imagine que toi aussi tu sais pas comment aller en Norvège sans avion? Si tu sais, ça serait cool de me le dire... »

Au début Saori ne sut pas vraiment comment prendre cette phrase, est ce que Vasili cherchait à faire un peu d'humour pour détendre l'atmosphère, ou bien avait-il d'un coup perdu l'espoir de quitter cet enfer remplie de cadavre ambulant?
Elle ne sut pas non plus sur quel ton répondre à l'homme, devait elle jouer le jeu et répondre sur une évidence? ou tout simplement essayer de le réconforter en lui proposant d'autres options?

Elle était tiraillée et cela se voyait...


Saori: «Vous pouvez toujours prendre le bateau?» Dit-elle comme si elle cherchait implicitement l'approbation de son compagnon dans sa phrase.

Le petit rire du militaire, fit comprendre à Saori qu'elle était tombé dans son piège, il avait profité de l'avion pour lui tendre une perche et elle se l'était prit dans les pieds...
La pression descendit un petit peu, elle le pris plutôt bien n'ayant pour seule réaction qu'un sourire et un hochement de tête un peu pour dire *C'est pas vrai quel gamin celui-la*.

Mais bon la plaisanterie avait assez durée, il leur fallait reprendre la route. Et cette petite pause lui avait donnée un peu d'aplomb pour affronter une nouvelle escapade. C'est alors que Vasili lui fit remarquer la présence... d'un autre groupe d'humain? La vue de la jeune fille n'était pas assez bonne pour distinguer d'avantage qu'un véhicule et des être plus ou moins vivant. Elle s'arrêta un instant pour fixer d'avantage. La confirmation ne vient que peu de temps après quand des coups de feu partirent de l'arbre, le bruit les flash lumineux, elle avait certes peu d'expérience dans le domaine mais ces dernières heures lui en avaient donné suffisamment. Il est vrai qu'a cet instant elle se rappela avoir entendu comme des coup de feu au loin mais dans cette ville, n'importe qui, s'il en avait les moyens, aurait cherché à se défendre.
Enfin on pouvait tenter le coup avec ceux-là.

Saori:«Ca me paraît bien... On y va?»

Elle n'attendait que le feu vert de son protecteur, ne voulant pas foncer au devant du danger toute seule.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vassili Pavlitchenko
" Chien enragé "
avatar

Messages : 87
Date d'inscription : 15/12/2009

Feuille de personnage
Taille: 1m83
Date RP: J1
Arme(s) :: Colt M4 SOPMOD (30/60), Beretta 92F/FS (15/15) et couteau de combat.

MessageSujet: Re: Rencontre Fortuite (PV:Vassili & Saori)   Dim 10 Jan - 23:04

Un sourire en coin apparut sous la cagoule du russe. Sa jeune guide ne semblait plus être un boulet pour lui. Vassili mémorisa le chemin qu'ils devraient empruntés pour rejoindre les policiers qu'il était supposé entraîné durant son séjours. Il était aisé de voir que les rues étaient remplies par les monstres, mais si lui et Saori restait mobile, ils devraient être capable de se rendre à bon port. Avec ses 45 balles au total pour sa M4 et son Beretta, c'était faisable si ils se dépêchait. Le seul facteur déterminant le succès de ce déplacement qui manquait à l'appel fut comment Saori pourrait réagir, mais le mercenaire fut rapidement fixé de manière positive sur ce point lorsqu'elle proposa d'elle-même d'y aller via ces quelques mots."Ça me paraît bien... On y va?" Vassili dégaina son pistolet Beretta 92 et l'arma pour ensuite le rengainer."Lock and load miss Saori!"Une bourrasque balaya le toit et chassa du même coup l'odeur d'essence brulé qui y régnait depuis le crash de l'avion. Vassili inspira à plein poumon cet air purifié et son mal de crâne naissant se calma. Une question le traquassa et il s'empressa d'en avoir la réponse auprès de sa guide."Did you speak english?"La réponse affirmative qu'il reçu le soulagea. Il pouvait maintenant être beaucoup plus rapide lorsqu'il aurait à parler à la jeune niponne. D'un pas calme le mercenaire se dirigea vers la cage d'escalier d'où il était arrivé et commença à descendre les marches en jetant de fréquent coup d'oeil derrière lui pour s'assurer que sa guide quittait le toit elle aussi. Ce fut en silence et avec sa M4 dans ses mains qu'il posa pied sur le rue et qu'il laissa Saori ouvrir la voie.

Suite du RP
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Rencontre Fortuite (PV:Vassili & Saori)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Rencontre Fortuite (PV:Vassili & Saori)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'Histoire de Saori Uzumaki
» Destruction de Kumo ( Saori, Seigi etc)
» Argent Facile [Pv: Shintori Saori]
» [chambre ducale] Mises au point (pv Vassili)
» Une avarie fortuite [Elanore]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: "Bâtiments et maisons"-
Sauter vers: