Des morts avides de viande fraîches font règner la terreur dans la ville de Tokyo, pensez vous pouvoir survivre dans ce milieu hostile à toute forme de vie ou plus aucune loi n'as effet?



 
AccueilMembresCalendrierFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion
Le forum change d'adresse : http://rotd-rebirth.forumactif.com/ " Venez nombreux! "

Partagez | 
 

 En quête de sûreté...

Aller en bas 
AuteurMessage
Makina Kuromiya
Survivant(e)
avatar

Messages : 76
Date d'inscription : 29/12/2009

Feuille de personnage
Taille: 1m77
Date RP: Jour 1 : entre Midi et 16 heure
Arme(s) :: Katana, Mon agilité, et surtout mon charme

MessageSujet: En quête de sûreté...   Ven 8 Jan - 13:39

- Marchant d'un pas lent vers la sortie, Makina, sa lame pointant vers le bas, mais prête à trancher tout ce qui serait hostile à sa survie, approchait de seconde en seconde, et les cris de terreurs se faisaient déjà entendre dans la rue, ce qui n'était pour rassurer la jolie danseuse...

Arrivée devant la porte vitrée qui donnait directement sur la rue, Makina ne put que constater le chaos qui règnaient déjà, et pour son plus grand malheur, elle pouvait déjà apercevoir le reste de la famille des trois perturbateurs d'antan qui semblaient courser les passants, elle ne manqua donc pas de remarquer leur lenteur de mouvement.


Makina : "Voilà un bon point..., par contre mieux vaux ne pas se faire attraper par l'un d'entre eux.., j'me ferais bouffée en moins de deux avec tout le monde qu'il y a..." Se dit-elle, songeuse...

- A première vue elle pouvait déjà bien compter une bonne dizaine de ces cannibales qui marchaient d'un pas lent, arpentant de long en large la rue principale, quelques secondes plus tard, elle entendit quelques coup de feu venant de sa droite, en y repensant, elle avait remarquer des voitures de polices satationnées au milieu de la rue, sûrement essayaient-ils de se débarasser rapidement de la menace pour tenter de la contenir..., mais si c'était le cas, leur plan était tombé à l'eau..

Makina : "Allez, on se lance.."

- Sur ces simples mots, Makina poussa la porte sans même faire attention à ne pas attirer l'attention, après tout, elle n'était maintenant qu'un son parmis tant d'autre dans cette apocalypse.. Jetant un dernier et rapide coup d'oeil en direction des policiers, et remarquant qu'ils ne s'en sortaient apparemment pas, Makina ne perdit pas son temps à courir vers eux, après tout, sa vie lui était plus importante que celle des autres.. Makina courait, à bonne distance des zombies, mais elle ne savait encore même pas où elle allait bien pouvoir aller, se disant même parfois qu'elle aurait mieux fait de rester bien au chaud dans l'appartement dans lequel elle se trouvait...
Dans ses pensées, elle fut vite ramenée à la réalité après avoir bifurquer sur un rue où les zombies étaient encore plus présent. Se stoppant net dans sa lancée, Makina se mir rapidement à chercher des yeux un endroit où elle pourrait se poser sans avoir à redouter les foudres des infectés.., mais de toute évidence, un endroit pareil était pour le moment hors de sa portée, elle ne manqua pas également de remarquer qu'elle ne pouvait même plus faire demi-tour, les zombies étaient déjà maitres de la situation...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Makina Kuromiya
Survivant(e)
avatar

Messages : 76
Date d'inscription : 29/12/2009

Feuille de personnage
Taille: 1m77
Date RP: Jour 1 : entre Midi et 16 heure
Arme(s) :: Katana, Mon agilité, et surtout mon charme

MessageSujet: Re: En quête de sûreté...   Mer 13 Jan - 20:42

- Totalement prise au piège, les mouvements de zombies se faisaient de plus en plus engoissants..., l'avaient ils remarquée? Allaient ils fondre sur elles comme les bêtes assoiffées de sang qu'ils étaient devenu...? Les yeux de Makina allaient et venaient dans toutes les directions, cherchant sous la pression un endroit où se refugier, un endroit où elle serait hors d'atteinte, un endroit où elle n'aurait pas à subir le courroux de ces monstres infectés par le vice inconnu..
Le coeur palpitant de terreur, ou d'excitation... Makina serrait de plus en plus fortement son Katana, fixant les zombies postés devant elle avec un air de plus en plus ahuri, ses halètement de peur se transformant peu à peu en fureur... Mourir ici? Et puis quoi encore.., mourir ne lui servirait absolument à rien si ce n'est à gaver quelques panses jamais satisfaites.


Makina : "Vous voulez bouffer bande de salopries..., voyons voir qui vas bouffer l'autre en premier.."

- Plusieurs zombies avaient déjà remarquer la déclaration de guerre que venait de leur offrir la jolie danseuse, mais ils n'eurent pas le temps de lâché un grognement que Makina était déjà lancée, courant droit devant elle, est par la même occasion droit devant un petit trio de zombies, qui avaient également aperçus sa présence.

Makina : "La meilleure défense...., c'est l'attaque..! "

- Trois mètres.., deux.., un mètre.., le premier zombie qui tenta de se ruer sur elle se fit littéralement trancher en deux par une attaque de coté, le jet d'hémoglobine qui fut projeter du corps était surprenant, est surtout horrible à voir... Tandis que la parti supérieure du corps du zombie tombait lentement au sol, le sang se déversait abondamment,autant du haut du corps, que de la partie basse, un sang noir et épais, et pour couronner le tout, une odeur nauséabonde...
Mais pour le moment, c'était bien la le dernier de soucis de Makina, dont la majeure partie de son flanc droit avait été aspergé du sang du monstre..., et heureusement pour elle, n'avait pas atteint sa bouche, ou même son oeil.. Dans sa tête se repassait la scène au ralenti, l'adrénaline sécrétée à cet instant, la lame tranchante pénétrant la chair du zombie avec une aisance terrifiante, puis la sensation de gène causée par la colonne vertébrale qui finit, comme tout le reste, par céder sous le tranchant de sa lame.. Jamais de sa vie Makina n'aurait penser avoir l'occasionner de ressentir une chose pareille.
Mais son enthousiasme fut vite interrompu par les râles des compagnons du défunt, l'un été une femme, habillée banalement, l'abdomen en bouillie, l'autre été un vieillard plutôt dégarni, la seule blessure apparente étant une morsure au niveau de son avant bras gauche.., et le vieillard en question ne manqua pas de se prendre un joli coup de talon directement dans le ventre alors que sa main n'était plus qu'à quelques centimètres de Makina, le projetant en arrière, lui laissant alors à peine quelques secondes pour prendre ses jambes à son cou avant que le reste de la famille ne débarque. Il ne fallut donc pas longtemps à Makina pour profiter de sa tentative de percée réussie, et continua de courir droit devant elle, alors que la demoiselle zombie s'était écroulée lourdement sur le visage dans sa tentative pour l'aggripée.


Makina : "Tu l'as pas volée celle-là, espèce de monstre.." Finit-elle, reprenant rapidement sa route pour sortir de cet enfer...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Makina Kuromiya
Survivant(e)
avatar

Messages : 76
Date d'inscription : 29/12/2009

Feuille de personnage
Taille: 1m77
Date RP: Jour 1 : entre Midi et 16 heure
Arme(s) :: Katana, Mon agilité, et surtout mon charme

MessageSujet: Re: En quête de sûreté...   Mer 10 Fév - 2:23

- Voilà maintenant une heure que Makina arpentait les ruelles devenues froides et sans plus aucune vie.., réfléchissant à un endroit où elle pourrait espérer trouver une quelconque présence qui ne lui soit pas néfaste. Elle avait une petite idée de sa localisation actuelle, mais le foutoir qui se passait autour d'elle semblait tout de même avoir son petit effet quoi qu'il en soit.., et les quelques zombies qui s'étaient dressés sur son chemin n'avaient en rien arrangé les choses...
Dos au mur, le regard virevoltant de gauche à droite afin de s'assurer qu'aucune de ces saletés ne l'ai repérée, Makina se torturait l'esprit, quel serait le plus gros bâtiment qui serait à sa portée? Elle connaissait plutôt bien le coin, trouver un chemin sur ne serais sûrement pas la chose la plus difficile à faire, mais la danseuse n'avait pas manquer d'observé que quoi qu'elle fasse, aussi discrète qu'elle pouvait se faire et pour une raison inconnue, ces zombies arrivaient toujours à se rendre compte de sa présence, il lui semblait pourtant bien que ces monstres paraissaient aveugles... Mais sa réflexion fut vite coupée lorsque l'éclair finit finalement par lui foudroyer l'esprit.


Makina : "L'hôpital..! Avec un bordel pareil il doit y avoir du monde..!" Se disait-elle, serrant inconsciemment son Katana.

- Elle avait beau se voiler la face, il était claire qu'il était beaucoup plus attractif de faire face à cette crise accompagnée que seule, après tout en cas de problème, elle aurait de la chair fraîche à envoyer à l'enemis pour l'appâter... Son sourire mesquin se redessinant sur son visage, c'est déterminée que Makina reprit sa route vers son nouvel objectif : L'Hôpital.


20 minutes plus tard,

- Le chemin c'était presque passé sans embûche, à ceci près qu'elle faillit se faire coincer par un petit groupe isolé de cannibales en puissance quelques minutes auparavant. Heureusement pour elle, une partie de la ruelle était bloquer par quelques poubelles avec derrière une grille qui les surplombaient, ce fut donc sans se faire priée qu'elle escalada le mur de fortune pour allé se réfugier de l'autre côté, avant de se retourner pour jeter un regard triomphant aux zombies qui la poursuivaient.

Sortant enfin de cette véritable fourmilière qu'étaient les ruelles de Tokyo, elle finit par déboucher sur une des rues principale, l'hôpital était maintenant juste en face d'elle.., mais pour ne pas lui faciliter la tâche, ce trouvaient également quelques jolis charognards éparpillés un peu partout sur la route, slalomant lentement entre les voitures brisées les unes contres les autres, leurs râlent incessants pour seule et unique musique de fond..


Makina : "Bordel de merde..., ils vont pas m'épargner cinq minutes? On peu plus tourner la tête sans voir une de ces salopris..!" Lança t-elle à voix basse, cherchant activement un quelconque détail, chemin, objet, quoi que sa soit qui pourrait l'aidée à rejoindre cet hôpital tant convoité.

- Son regard finit par se posé sur une vieille planche de bois qui trainait juste à côté d'une poubelle, qu'elle saisit d'une traite, avant de regardé la rue infestée de zombies, pour ensuite regardé à nouveau la planche..

Makina : "C'est vraiment une idée à la con, mais j'en ai pas vraiment d'autre en option pour le moment, t'as intérêt à assurer sale bout de bois..!" Ordonnait-elle stupidement à la planche de bois qui la fixait froidement, sans rien perdre de sa rigidité habituelle...

- Secouant une ultime fois sa tête en repensant rapidement à la plainte qu'elle venait de formuler à une planche de bois qui n'avait rien demander à personne, Makina prit son élan, avant de jeter la dite planche plusieurs mètres plus loin, la chance lui sourit lorsqu'elle se rendit compte que sa partenaire d'une minutes venait de brisé une vitre de voiture quelques mètres plus loin, et ne manqua pas de remarquer que le son émis avait attirer les foudres de la famille gloutonne qui se retournèrent les uns après les autres pour aller manger la pauvre planche qui gisait sans vie, incrustée dans la vitre de la voiture..
Souriante, Makina regardait les zombies s'éloigner, dégageant peu à peu sa route, lui offrant un ticket d'entrée direct pour l'hôpital.., mais ses espoir furent vite balayaient, lorsqu'un taré de la troupe se retourna directement vers elle, lui lançant un râle rauque et sans puissance avant de se dirigé vers elle, bras tendus, non pas pour lui faire un câlin innocent, mais bien pour lui donner une étreinte mortelle..


Makina : "C'est pas vrai.., vous avez pas envie de comprendre..! "Répliqua t'elle, avant de faire fondre sa lame directement entre les deux yeux du prévenus, ses bras retombant lourdement de chaque côtés de son corps complètement meurtri par diverses traces de morsures profondes."J'ai pas de temps à perdre avec toi..!" Finit-elle avant de le repousser violemment d'un coup de pied, le zombie allant s'écraser contre une voiture postée juste derrière lui.

- Comme il fallait s'y attendre, l'imprudence de Makina venait de lui coûter cher, elle qui avait réussi son plan, elle venait elle même de le briser à l'instant même ou elle venait de laisser sa folie dominatrice l'emporter sur sa discrétion. Quelques zombies lançés à la poursuite de la planche de bois c'étaient retournés pour venir se rendre compte de la situation.
Pour se punir, Makina se gifla doucement avant de jurer sur sa propre personne, mais n'en avait pas pour autant perdu de vue son objectif, le regard tourné vers le bâtiment convoité, elle se mit à courir du plus vite qu'elle le pouvait, après tout, le chemin était encore dégagé, il aurait était complètement stupide de rebrousser chemin pour une broutille telle que quelques zombies à ces trousses, c'est donc sur cette pensée pas très louable que Makina franchit tant bien que mal l'enceinte de l'hôpital..

Allait-elle enfin réussir à croiser une personne qui n'en ai pas après sa viande...?



==>Mal en point.(suite)<==
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: En quête de sûreté...   

Revenir en haut Aller en bas
 
En quête de sûreté...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» lourde légéreté
» Le projet Dati sur la rétention de sûreté retoqué au Sénat
» ♪ L'insoutenable légéreté de la mémoire de Lestrange ♫

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: "Routes"-
Sauter vers: